Ils ont brillé à l’Euro 2020

Un grand tournoi international est souvent l’occasion pour des joueurs moins connus d’attirer sur eux les projecteurs. L’enjeu majeur et la fierté de défendre la nation sont des facteurs qui poussent à se transcender. Voici ceux qui nous ont régalés dans cet Euro 2020. 

Pedri

On connaissait déjà le talent et le potentiel de la nouvelle pépite du FC Barcelone. Pedri sort d’une saison exceptionnelle en Catalogne, où il fut une (rares) des bouées qui ont évité à son équipe de prendre l’eau. À 18 ans, celui qu’on considère comme le successeur d’Andres Iniesta a confirmé son talent à l’Euro. Titulaire dans le milieu de terrain espagnol, il a enchaîné les prestations de haut vol. Récupération, technique, vista, justesse et précision des passes : Pedri sait tout faire, et il le fait à la perfection. 

Ses stats dans le tournoi sont ahurissantes : 91% de passes réussies, 25 ballons récupérés, 25 duels gagnés, 11 chances créées, dont trois grosses occasions. Enfin, Pedri est le joueur qui a réussi le plus de passes dans le dernier tiers du terrain: 177 sur 200. 

Son coach en sélection, Luis Enrique, a d’ailleurs été plus qu’élogieux : "Je pense qu'aucun jeune de 18 ans n'a fait ce que Pedri a fait dans une compétition majeure. Ses performances, sa lecture du jeu, sa faculté à trouver les espaces, sa qualité, sa personnalité : je n'ai jamais rien vu de tel, pas même Andres Iniesta". 

Leonardo Spinazzola

Lui a attendu un peu plus avant d’étaler tout son talent. Le défenseur de 28 ans a largement contribué au succès de l’Italie. Positionné en tant que latéral gauche, comme dans son club de l’AS Rome, Spinazzola a fait souffrir tous ses adversaires directs avec ses courses et ses dribbles. Porté sur l’offensive, il a délivré deux passes décisives. C’est également lui qui sauve les siens contre la Belgique en s’interposant devant la déviation de Romelu Lukaku en fin de match.

Auréolé de deux trophées d’homme du match, Spinazzola a eu sa revanche lors de cet Euro. Les blessures ont jusqu'ici empêché l’Italien de faire décoller sa carrière. Le tournoi aurait pu être un déclic, mais la malchance a encore une fois fois rattrapé le joueur formé à la Juventus. Lors du quart de finale face aux Diables, il a été victime d'une rupture du tendon d’Achille, qui devrait l’éloigner des terrains pendant six mois…

Patrik Schick

À ce jour, le Tchèque est encore co-meilleur buteur de l’Euro, à égalité de Cristiano Ronaldo. Ses cinq réalisations sont à la source de l’impressionnant parcours de son pays, qui s’est terminé en quart de finale. Et ses buts, Patrik Schick sait les mettre avec classe! Son envoi de 45 mètres contre l’Écosse a de grandes chances d’être élu plus beau but du tournoi. Citons également son penalty marqué avec le nez en sang après un coup de coude involontaire de Dejan Lovren

Révélé à la Sampdoria, Schick n’a ensuite jamais réussi à s’imposer dans un grand club. Passé par la Roma et le RB Leipzig, il évolue désormais au Bayer Leverkusen. Mais avec la Tchéquie, le joueur de 25 ans est appelé à devenir l’héritier du grand attaquant Milan Barros. En 2004, ce dernier avait été sacré meilleur buteur de l’Euro au Portugal avec 5 pions. Schik est en lice pour marcher dans ses traces. 

Mikkel Damsgaard

Le Danois de 21 ans est probablement la plus grande révélation de l’Euro 2020. Il a eu la lourde tâche de remplacer le meneur Christian Eriksen dès le début du tournoi, et il l’a fait avec brio, parvenant à imprimer sa marque sur chaque rencontre de son pays. Son insouciance, sa technique et son sens du but en ont fait un poison pour les défenses. Décisif, il a délivré un assist et planté deux goals, dont un superbe coup franc contre l’Angleterre en demi-finale. 

Encore inconnu voici un an, Mikkel Damsgaard est en pleine éclosion. En septembre 2020, la Sampdoria est allé le chercher dans son club du FC Nordsjælland, en première division danoise. Pari réussi, puisque la nouvelle recrue a planté 2 buts et 4 assists cette saison. Damsgaard a reçu sa première sélection avec l’équipe du Danemark en novembre 2020. Quelques mois plus tard, il est pressenti pour devenir l’une des futures stars de son pays.

Denzel Dumfries

De nos jours, le poste de latéral est sans doute l’un des plus difficiles à trouver pour les grands clubs. Et pour cette raison, Denzel Dumfries doit désormais figurer sur la short list de nombreux recruteurs. Le Néerlandais de 25 ans s’est affirmé, dans cet Euro, comme un des exceptionnels atouts des Oranje. Solide en défense, le joueur du PSV apporte aussi une menace constante dans le camp adverse. Il se plaît à aller percuter sur son flanc avec ses dribbles et ses centres. Mais il est aussi capable de marquer, comme il l’a montré deux fois dans le tournoi.

Et pourtant, Dumfries aurait pu ne jamais être du voyage. À 17 ans, il a commencé à jouer pour l’équipe nationale d’Aruba, l’île néerlandaise sur laquelle il est né. Mais l’année suivante, il a finalement rejoint la sélection espoirs des Pays-Bas, pour le plus grand bonheur des Oranje.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top