S'il y a bien une personne qui est devenue extrêmement populaire durant l’Euro, c'est Simon Kjaer. Les ventes de maillots floqués au nom du capitaine danois se sont envolées, tant au Danemark que dans son club, l'AC Milan. L’explication est évidemment à trouver dans son rôle lors de l’épisode Eriksen au début du tournoi.

Tous les héros ne portent pas de cape, dit le proverbe. Mais ils portent parfois un brassard de capitaine. Comme Simon Kjaer, l'homme qui s'est empressé d'aider son coéquipier Christian Eriksen lorsque ce dernier s’est effondré sur la pelouse contre la Finlande. Kjaer a été l'un des premiers à remarquer que quelque chose n'allait pas avec Eriksen, victime d’un arrêt cardiaque. Le capitaine danois a empêché son coéquipier d'avaler sa langue et a appelé l'aide médicale.

Il a ensuite rassemblé ses compatriotes pour protéger Eriksen des caméras et des photographes. Lorsque sa compagne est entrée sur le terrain en larmes, Kjaer fut également le premier à la réconforter. Des images inoubliables qui ont rapidement fait le tour du monde et valu à Kjaer des félicitations d’un peu partout. "Simon a été un modèle, comme il l'est toujours", a déclaré à son sujet le sélectionneur danois Kasper Hjulmand.

Globe-trotter

Le parcours de Simon Kjaer peut être qualifié d’atypique. Il a d’abord rejoint l'académie des jeunes du FC Midtjylland, où les entraîneurs ne lui prédisaient pas une grande carrière. En réalité, il ne jouait d’ailleurs que pour faire plaisir à son père Jørn, responsable des équipements et ancien footballeur professionnel.

Personne au sein du club danois ne voyait Kjær percer au plus haut niveau. Mais quelques années plus tard, le club dut refuser une offre du Real Madrid pour conserver son défenseur central. Kjaer sera finalement vendu à Palerme pour un montant record. Le joueur devint alors un véritable globe-trotter, découvrant toutes les compétitions sauf la Premier League. Après Palerme, il est passé par Wolfsburg, l'AS Rome, Lille, Fenerbahçe, Séville et l'Atalanta avant de rejoindre son club actuel, l'AC Milan.

Leader naturel

Kjaer et Eriksen sont donc concurrents en club, puisque le second cité évolue chez l’éternel rival de l'Inter. Ce qui ne gêne pas du tout les deux hommes, qui sont des amis proches. Le malaise d'Eriksen a donc profondément touché le défenseur. Lorsque les joueurs ont dû reprendre le match un peu plus tard, Kjaer a dû être remplacé à l'heure de jeu, trop affecté par ce qui s'était passé. "C’est un choc qui fera partie de ma vie pour toujours", a confié le joueur de 32 ans.

Mais depuis, Kjaer est retourné au charbon et, avec son leadership, il a aidé son pays à atteindre les demi-finales de l’Euro. "L'incident avec Christian a fait quelque chose au groupe", a-t-il confié après la victoire contre la République tchèque. "On sait qu’on peut se faire confiance et qu'un coéquipier nous aidera si on est en difficulté. On arrive à continuer parce que Christian va bien. Il sait qu'on joue pour lui."

C’est dans cet état d'esprit que le Danemark ira affronter l'Angleterre à Wembley ce mercredi. Kjaer garde de bons souvenirs de son dernier voyage dans le mythique stade londonien. En octobre dernier, Eriksen et lui ont tous deux fêté leur 100e sélection avec le Danemark en s’imposant 0-1 contre l’Angleterre grâce à un but d'Eriksen en Ligue des Nations.

Suivez la demi-finale de l'Euro 2020 entre l’Angleterre et le Danemark à partir de 20h50 ce mercredi 7 juillet sur Tipik via Pickx.be ou via l'app Pickx. Vivez les matchs encore plus intensément grâce à l'expérience interactive de Proximus Pickx.