Alors que l’Angleterre affronte le Danemark ce soir en demi-finale de l’Euro, les éloges ne tarissent pas à l’égard de Gareth Southgate. Autrefois vilipendé, le sélectionneur national fait de nouveau les frais de l’inconstance de la presse britannique. 

"C’est la meilleure chose qui soit arrivée à notre équipe ces dernières décennies", "Il a miraculeusement mené notre pays en demi-finale", "Il a fait beaucoup plus de bien que de mal pendant son règne": voilà un échantillon représentatif de ce qui se dit actuellement dans les journaux anglais. Gareth Southgate est aujourd’hui célébré comme l'architecte du succès des Trois Lions à l’Euro 2020. Un virage à 180 degrés par rapport au traitement réservé au coach international par le passé. Car, en Angleterre, l'opinion de la presse tourne au gré du vent.

Après l'élimination de la sélection en demi-finale de la Coupe du monde en 2018, Southgate est devenu l’homme à abattre : le journal The Independent l’a fustigé en qualifiant ses choix tactiques d’"immatures". Aujourd'hui, ses stratégies sont louées même par un tacticien avisé comme José Mourinho, qui a qualifié le match de l'Angleterre contre l'Allemagne de "masterclass tactique".

Pourtant, au début de l’Euro, Southgate a été enseveli sous une avalanche de critiques pour avoir systématiquement aligné Raheem Sterling, alors que l’équipe d’Angleterre dispose d’une impressionnante armada offensive. Mais l’entraîneur a eu raison : l’attaquant de ManCity a déjà planté trois buts et délivré une passe décisive dans le tournoi, sous les ovations du public de Wembley.

Responsable et sincère

Malgré ces girouettes, et excepté les lendemains de grosses défaites, Southgate a, de manière générale, toujours bénéficié de la sympathie des journalistes anglais. Depuis sa nomination en 2016, il est reconnu comme un homme sensible, responsable et sincère, qui dit toujours ce qu'il pense.

Voici quelques jours, le Daily Mail a fait l'éloge de l'entraîneur national. Dans un article détaillé, le tabloïd rappelle que Southgate est le premier à amener l'Angleterre aussi loin dans des tournois majeurs consécutifs depuis Sir Alf Ramsey en 1968. C’est pourquoi le Daily Mail le qualifie de "meilleure chose qui soit arrivée au football anglais depuis des décennies".

"Il prend les bonnes décisions et fait beaucoup plus de bien que de mal", estime le quotidien. "Il avait raison pour Kalvin Phillips, Jack Grealish, Bukayo Saka, Harry Maguire et Harry Kane. Il avait raison sur la défense à trois, sur le fait de ne pas laisser au repos les joueurs ayant reçu du jaune, sur l’agenouillement avant le match, sur la discipline et sur le lien à renouer avec la nation."

La nation derrière lui

C’est désormais clair : Southgate a la pleine confiance de la presse. "Cette équipe est construite sur des hommes qui ont été mis en doute à l'extérieur, mais jamais à l’intérieur", reconnaît le Daily Mail. Contre les vents du public et les marées de la presse, le coach a maintenu sa confiance en des joueurs qui sont aujourd’hui les pierres angulaires de la sélection. 

Et sur les aspects extrasportifs aussi, Southgate a eu tout bon. Certains supporters se sont indignés en voyant les joueurs mettre un genou à terre avant le match pour protester contre le racisme. "Vous êtes dans le camp des perdants", leur a répondu Southgate dans une lettre ouverte, acclamée par le reste de la nation.

Au moment où l’Angleterre va défier le Danemark pour une première finale de grand tournoi depuis 1966, Gareth Southgate a derrière lui les supporters, la presse et la nation. C’est déjà un exploit en soi dans un pays où le football attise autant les tensions. S’il va au bout, le sélectionneur aura donné tort à tous ses détracteurs, et aura certainement droit à sa statue pour l’éternité.

Suivez la demi-finale de l'Euro 2020 entre l’Angleterre et le Danemark à partir de 20h50 ce mercredi 7 juillet sur Tipik via Pickx.be ou via l'app Pickx. Vivez les matchs encore plus intensément grâce à l'expérience interactive de Proximus Pickx.