L’Angleterre continue d’y croire. "Football is coming home", ne cessent de scander les supporters dans le stade de Wembley. Désormais, les Three Lions ont retrouvé leur serial buteur Harry Kane en pleine confiance. Si le joueur de Tottenham sait ce qu’il lui reste à faire pour les deux prochains matchs, son avenir à plus long terme est bien plus incertain. 

À la fin du mois de mai, un petit tremblement de terre a touché le nord de la Londres. La romance entre Harry Kane et Tottenham aurait pris un coup dans l’aile. Selon la presse britannique, l'attaquant de 27 ans aurait exprimé son envie de quitter les Spurs après dix ans au club. Une décennie sans le moindre trophée, ce qui a le don d’éprouver la patience de Kane. 

"Je veux jouer les plus grands matches", a-t-il déclaré haut et fort lors d'une interview avec Gary Neville. "Les équipes anglaises se débrouillent très bien en Ligue des champions cette saison, je veux être actif dans ce genre de matchs aussi." Kane faisait indubitablement référence à la septième place de Tottenham en Premier League, qui ne donne droit qu’à un billet pour le tour préliminaire de l'Europa League. Loin des idéaux de ‘Hurrikane’, qui se voit plutôt briller sur la plus grande scène européenne.

117 millions d’euros sur la table

La nouvelle du départ imminent de Kane est arrivé aux oreilles des dirigeants de Manchester City. Les Skyblues venaient de raccompagner vers la sortie un certain Sergio Agüero, le héros éternel devenu boiteux. L’argent de son salaire devait permettre à City de trouver un nouvel attaquant de premier plan. L’opportunité de recruter Kane tombait donc à point nommé. 

La direction a donc formulé une belle offre de 117 millions d’euros à l’intention de Tottenham. Mais cette proposition est restée lettre morte. Le président des Spurs, Daniel Levy, ne sait que trop bien que son attaquant est l'un des meilleurs d’Europe. Kane a encore trois ans encore de contrat à prester à Londres et le club entend prendre des "mesures ambitieuses" pour satisfaire sa star et enfin gagner des prix. 

L’affrontement pour Kane a pris une nouvelle tournure lorsque le directeur technique de Tottenham, Fabio Patrici, s'en est mêlé. "Notre objectif est de garder Harry Kane", a-t-il déclaré dans les médias britanniques. De cette façon, le club entendait calmer les ardeurs d’autres prétendants éventuels comme le Paris Saint-Germain ou le Real Madrid, peu enclins à se lancer dans un marché acharné. 

En mission avec l'Angleterre

Le dénouement de cette affaire est probablement dans les mains d’Harry Kane lui-même. Sera-t-il prêt à faire le forcing pour obtenir son départ de Tottenham? Ou bien va-t-il tenter le coup une année de plus chez les Spurs? En tout cas, son avenir doit lui peser alors qu’il performe actuellement avec l’équipe d’Angleterre à l’Euro 2020. Muet durant les trois premiers matchs, Kane a enfin ouvert son compteur en huitièmes de finale, contre l’Allemagne, avant de planter un doublé contre l’Ukraine en quarts.

Certains disent d’ailleurs que son début de tournoi maussade était dû à ses préoccupations quant à son avenir. Désormais, au moment d’affronter le Danemark mercredi en demi-finale, ‘Hurrikane’ semble avoir laissé les incertitudes de côté pour se concentrer sur sa mission avec l’Angleterre et décrocher enfin le premier trophée de sa carrière.

Suivez la demi-finale de l'Euro 2020 entre l’Angleterre et le Danemark à partir de 20h50 ce mercredi 7 juillet sur Tipik via Pickx.be ou via l'app Pickx. Vivez les matchs encore plus intensément grâce à l'expérience interactive de Proximus Pickx.