Qui aurait cru que le Danemark irait aussi loin dans cet Euro ? Car ce qui est maintenant un conte de fées a commencé comme un cauchemar à cause de l'arrêt cardiaque de Christian Eriksen. Mais tous les analystes seront d'accord : le succès des Danois à l'Euro 2020 n'est pas une coïncidence.
L'équipe nationale danoise a du talent dans ses rangs, mais pas dans le genre de Kevin De Bruyne ou Romelu Lukaku. C'est pourquoi l'entraîneur national danois veut que chaque joueur travaille deux fois plus dur et donne sa vie pour les autres. La perte de la star de l’équipe, Christian Eriksen, lors du tout premier match du Danemark a porté un coup dur au groupe. Heureusement, les Danois se sont si bien serrés les coudes qu'ils ont pu tirer de la force de ce drame. Le résultat ? Les Danois se battent avec un cœur encore plus grand sur le terrain.
 
Des ailiers rapides comme l'éclair
 
Le Danemark fatigue ses adversaires. L'équipe y parvient en faisant constamment courir ses ailiers sur les flancs, créant ainsi une menace constante. Les mobylettes de service sont Joakim Maehle et Stryger Larsen. Maehle a quitté Genk pour l'Atalanta Bergame le 1er janvier de cette année. Larsen, lui, évolue depuis 2017 dans le club italien d'Udinese, où il a appris à combiner élans offensifs et boulot défensif.
 
Des deux ailiers, ce sont actuellement les performances de l'ex-Limbourgeois Joakim Maehle qui font le tour du monde. Maehle a déjà marqué contre la Russie et le Pays de Galles lors de ce Championnat d'Europe et lors du match contre la République tchèque (2-1) il a donné l'une des plus belles passes décisives du tournoi à un autre grand talent danois, Kasper Dolberg. Ce qui rend les performances de Maehle si remarquables, c'est le fait que le Danois multiplie les courses sur son flanc tout au long du match sans jamais sembler fatigué pour délivrer de sublimes passes.
 
Les étoiles montantes
 
Kasper Dolberg a également une grande part de responsabilité dans le succès actuel du Danemark. Il a inscrit les deux premiers buts danois (0-4) contre le Pays de Galles. Contre la République tchèque, il a été assez alerte pour marquer le 2-0. Promis à un bel avenir quand il évoluait à l’Ajax, Dolberg (23 ans) s’est un peu perdu en chemin. Mais ses performances ici montrent que l’attaquant a encore tout de son talent.
 
La renaissance de Dolberg a peut-être quelque chose à voir avec le jeune homme qui court derrière lui au milieu de terrain : Mikkel Damsgaard. Le jeune homme d'à peine 21 ans a disputé son premier match avec le Danemark en novembre dernier et a dû beaucoup apprendre de Christian Eriksen. Le milieu de terrain de la Sampdoria a eu sa chance en raison de l’absence d’Eriksen. Damsgaard a ouvert le score contre la Russie, devenant le plus jeune Danois à marquer dans un championnat international et, pour l'instant, le plus jeune buteur de l'Euro 2020.
 
Ingéniosité tactique
 
Le talent et l'aptitude à la course ne sont bien sûr pas tout. Parfois, ce sont les choix tactiques qui font la différence. Kasper Hjulmand, le sélectionneur danois, en sait quelque chose. Contre la République tchèque par exemple, lorsque l'entraîneur tchèque Jaroslav Silhavy a fait entrer deux joueurs très combatifs, Hjulmand a rapidement réagi en faisant de même. Cela a permis au Danemark de ne pas perdre le contrôle du match. Le coach danois n’a pas peur de sacrifier des joueurs, ce qui rend le Danemark particulièrement redoutable.

Suivez la demi-finale de l'Euro 2020 entre l’Angleterre et le Danemark à partir de 20h50 ce mercredi 7 juillet sur Tipik via Pickx.be ou via l'app Pickx. Vivez les matchs encore plus intensément grâce à l'expérience interactive de Proximus Pickx.