Le parcours des Diables Rouges à l'Euro 2020 de football, reporté d'un an en raison de la pandémie de coronavirus et disputé dans onze villes européennes, qui s'est arrêté vendredi soir à Munich après une défaite 1-2 contre l'Italie :
Groupe B

Belgique - Russie 3-0, Saint-Pétersbourg, 12 juin : Après un partage contre la Grèce (1-1) et une victoire face à la Croatie (1-0), la Belgique entame son parcours dans le groupe B de l'Euro par un duel contre la Russie à Saint-Pétersbourg. Sans Axel Witsel et Kevin De Bruyne, les Diables s'imposent 3-0 grâce à un doublé de Romelu Lukaku et un but de Thomas Meunier, monté à la place de l'infortuné Timothy Castagne. Victime d'une sextuple fracture au visage, le latéral de Leicester voit son Euro s'arrêter après moins de 30 minutes.

Danemark - Belgique 1-2, Copenhague, 17 juin : Dans un contexte émotionnel très particulier après le malaise cardiaque du Danois Christian Eriksen 5 jours plus tôt, la Belgique est malmenée en première mi-temps par les locaux. Menée 1-0, la Belgique parvient malgré tout à renverser la tendance dans le 2e acte, bien aidée par la montée de Kevin De Bruyne à la mi-temps. Pour sa rentrée après son opération, le maître à jouer noir-jaune-rouge distille un assist à Thorgan Hazard sur l'égalisation avant de donner la victoire d'un tir lointain. La phalange de Roberto Martinez est déjà assurée de disputer les huitièmes de finale. Axel Witsel, victime d'une blessure au tendon d'Achille en janvier, effectue son retour à la compétition.

Finlande - Belgique 0-2, Saint-Pétersbourg, 21 juin : Avec Eden Hazard, Kevin De Bruyne et Axel Witsel titulaires, les Diables sécurisent leur première place du groupe grâce à des buts de Luckas Hradecky contre son camp et de Romelu Lukaku. Leandro Trossard, Jérémy Doku et Hans Vanaken disputent eux leurs premières minutes dans un grand tournoi.

Huitièmes de finale

Belgique - Portugal 1-0, Séville, 27 juin : Les Belges héritent du Portugal, champion d'Europe en titre mais troisième du groupe F derrière la France et l'Allemagne. La Belgique prend l'avantage sur son seul et unique tir cadré, un envoi lointain de Thorgan Hazard peu avant la mi-temps. Les Diables, acculés dans le 2e acte, plient mais ne rompent pas. Auteur de deux belles parades, Thibaut Courtois est aussi sauvé par son poteau sur un tir de Guerreiro en fin de partie. Dans une victoire à la Pyrrhus, la Belgique voit deux de ses atouts majeurs sortir sur blessure. Victime d'un vilain tacle de Joao Palhinha, Kevin De Bruyne est touché à la cheville gauche et cède sa place à la 48e minute. Eden Hazard est lui touché à l'ischio-jambier et ne peut pas terminer la rencontre.

Quarts de finale

Belgique - Italie 1-2, Munich, 2 juillet : C'est avec De Bruyne mais sans Eden Hazard, même pas sur la feuille de match, que la Belgique a entamé son match. L'Italie, très forte collectivement, a marqué les deux premiers buts du match en première mi-temps. Nicolo Barrela profité d'une erreur à la relance de Jan Vertonghen pour ouvrir le score d'un tir croisé (31e). Lorenzo Insigne, intenable et désigné homme du match, a doublé l'avance de la Squadra d'une magnifique frappe lointaine (44e). Dans la foulée, Romelu Lukaku a réduit l'écart sur un penalty provoqué par le très remuant Jérémy Doku (45e+2). Trop peu incisive sur le plan offensif, la Belgique a poussé dans les derniers instants, en vain. Après 2016 et une élimination contre le pays de Galles au même stade de la compétition, l'équipe nationale n'est pas parvenue à rejoindre le dernier carré.