Les folles histoires des JO : Stella Walsh tourne le dos aux USA

Les Jeux Olympiques sont très souvent le terreau d’histoires incroyables. Proximus Pickx vous propose d’en découvrir quelques-unes remarquables, comme celle de l’athlète américano-polonaise Stella Walsh.

Stella Walsh peut être considérée comme l'une des athlètes olympiques les plus remarquables de tous les temps. Avant même de choisir son nom à consonance anglaise, Stella Walsh a vu le jour en 1911 sous le nom de Stanislawa Walasiewicz, en Pologne. Son père ayant trouvé du travail dans une aciérie américaine, toute la famille a émigré à Cleveland. Pour lui faciliter la vie aux États-Unis, son nom a été changé en Stella Walsh.
 
Adolescente, Walsh s'est beaucoup intéressée à l'athlétisme, particulièrement inspirée par l'athlète polonaise Halina Konopacka qui a remporté l'or au lancer du disque aux Jeux olympiques de 1928.

Retour aux racines polonaises

Aux Etats-Unis, la naturalisation est possible à 21 ans. Il était donc écrit que Stella Walsh représenterait les USA aux Jeux Olympiques de 1932 à Los Angeles. Car au début des années 30, Walsh est devenue championne américaine des 100 et 200 mètres ainsi que du saut en longueur.
 
Mais la crise des années 1930, appelée "Grande Dépression" aux États-Unis, a fait perdre à Stella Walsh son emploi au New York Central Railroad. Le consulat polonais de New York lui lance une bouée de sauvetage, à condition qu'elle représente la Pologne aux Jeux, ce qu’elle accepte. Sa décision sera mal accueillie par les Américains et sa demande de citoyenneté américaine sera repoussée. Elle devra attendre 1947 finalement.

Anomalie chromosomique

Aux Jeux de 1932, Stella Walsh concourra sous son nom d'origine, à savoir Stefania Walasiewicz. En égalant le record du monde de 11,9 secondes, Walasiewicz remporte l'or au 100 mètres. Elle est ainsi devenue la deuxième femme seulement à franchir la barrière des douze secondes sur cette distance. Ce sera la seule médaille d'or olympique de sa carrière. Aux Jeux olympiques de 1936, elle a remporté l'argent sur la même distance. Elle conservera toutefois son record sur 100 mètres pendant de longues années.
 
Mais la controverse autour de Stella Walsh ne s’arrêtera pas à son seul changement de nationalité. Beaucoup trouvaient que l’athlète avait l’air fort masculin. Un débat qui prendra une tournure radicale au moment de sa mort. Tuée par balle lors du braquage d’un centre commercial, le 4 décembre 1980, l’autopsie révèlera qu’elle avait un problème chromosomique.
 
Walsh possédait à la fois des cellules corporelles et des caractéristiques sexuelles masculines et féminines. Cela a conduit beaucoup de gens à croire que Walsh avait triché pendant toutes ces années. Pourtant, le Comité international olympique n'a pas voulu lui retirer son or. D’ailleurs, Walsh a vécu comme une femme toute sa vie.
 
Fan de cette série ? Retrouvez comment la famille royale britannique a modifié la distance du marathon.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top