En mode MVP depuis le début du tournoi, Emma Meesseman aura encore inscrit 33 points et pris 11 rebonds (pour 40 d'évaluation) face à la Russie mercredi soir pour propulser les Belgian Cats en demi-finales du championnat d'Europe de basket féminin pour la 2e fois sur les trois dernières éditions.
L'intérieure flandrienne, exténuée à l'issue de la rencontre, ne voulait pas garder pour elle ce nouvel exploit des Belges. "J'étais vraiment cassée après le match", a confié la Sportive belge de l'année à l'Agence BELGA jeudi matin au moment de s'envoler pour Valence où se disputera la phase finale. 

"C'était un super match que nous avons gagné toutes ensemble et pour lequel nous avons dû nous battre. Ce fut très dur. On a eu des moments supers, mais il y a eu des hauts et des bas durant ces 40 minutes. On a su trouver des solutions ensemble. Je suis très fière de l'équipe", a commenté Emma Meesseman épaulée par Kim Mestdagh (19 points) et Julie Allemand (7 pts, 6 assists), auteur du panier de la victoire à 5.3 secondes du terme pour faire 85-83.

Emma Meesseman est ainsi la première joueuse à compiler plus de 30 points et 10 rebonds dans un match de l'Euro depuis 2003 (avec l'Ukrainienne Lyubov Alyoshkinva 32 pts, 16 rebonds contre Israël 107-87).

Évoluant en Russie depuis 8 ans, d'abord au Spartak Moscou, puis à Ekaterinbourg depuis 2016, Emma Meesseman avouait bien connaître son adversaire et surtout sa rivale sur le terrain qui lui a livré un duel de très haut vol. Maria Vadeeva a inscrit de son côté 30 points (7 rebonds). La pièce est tombée du bon côté pour les Belgian Cats, qui obtiennent leur billet pour les tournois de qualifications en vue de la Coupe du monde 2022 en Australie, au grand dam du coach russe. 

"Emma Meesseman a inscrit 33 points, parfois des paniers faciles, d'autres beaucoup moins, mais quoiqu'il en soit, c'est beaucoup trop pour une seule joueuse", regrettait Alexander Kovalev. L'intérieure flandrienne, 28 ans, affiche une moyenne de 23,8 points (meilleure marqueuse de l'Euro), 8,5 rebonds (6e) et 5 assists (6e) avec la meilleure évaluation de l'Euro (33.0) et la meilleure efficacité au shooting (66,7 %).

La Belgique affrontera la Serbie samedi à 21h00 à Valence après l'autre demi-finale qui mettra aux prises la France à la belle équipe de Biélorussie. 

Les Serbes, que les Belges ont croisées en préparation, ont sorti l'Espagne, double tenante du titre, après prolongation 71 à 64 avec à leur tête une Sonia Vasic des grands soirs (19 pts, 9 rebonds en 37 minutes de jeu), pour le dernier tournoi avant sa retraite, à 32 ans. Encore un grand duel dans le match en perspective alors que la Serbie dispose aussi d'une meneuse américaine naturalisée, Yvonne Anderson. 

"Nous sommes contentes, mais nous n'avons encore rien dans les mains. Nous sommes venues pour prendre une médaille. L'Espagne est une grande équipe, mais notre faim est toujours aussi grande qu'au premier match. Nous voulons un podium", a prévenu Marina Maljkovic, la coach serbe, en conférence de presse.