Forcée au partage par la Hongrie samedi dernier, la France a fortement déçu, quelques jours seulement après sa victoire contre l’Allemagne. Pour Griezmann, c’est l’ambiance dans le stade qui a posé problème aux Bleus, eux qui n’ont plus l’habitude de jouer dans un stade plein.
Présentée comme un oiseau pour le chat, la Hongrie a pourtant réussi à tenir la France en échec. Dans un stade plein, survolté et acquis à la cause des Magyars, l’ambiance était incroyable, surtout après le but d’ouverture de Fiola. La France a eu beaucoup de mal à déployer son jeu, obligée d’avoir le ballon, ce qu’elle n’apprécie généralement pas plus que ça.
 
Mais pour Antoine Griezmann, l’une des raisons de cet échec français est justement à trouver dans l’ambiance qui régnait à la Puskas Arena. « On ne s’entendait pas », justifiait le joueur du Barça, expliquant que les joueurs n’avaient plus l’habitude des stades pleins. Une excuse un peu trop facile ? Cela n’a semble-t-il pas gêné par les Hongrois.
 
La norme devenue exception
 
On aurait parfois tendance à l’oublier avec le retour du public dans les stades durant cet Euro 2020, mais depuis 1 an la norme était majoritairement aux stades vides. Depuis des mois, les joueurs ont pris l’habitude de pouvoir se parler sans problème d’un côté à l’autre du terrain, obligés qu’ils sont de jouer sans leur public. De là à perdre ses habitudes…
 
Car normalement, tout est travaillé à l’entrainement. Si les idées de jeu sont bien implantées dans l’esprit des joueurs, il doit être possible de jouer sans se parler, les yeux fermés d’une certaine manière. Evidemment, avec l’ambiance folle d’un stade plein, il est plus compliqué de prévenir ses équipiers, mais tout de même.
 
Aussi nombreux ?
 
Samedi dernier, le stade était forcément plein comme la Hongrie jouait à domicile. Mais pour le dernier match de poule, les Magyars se déplaceront en Allemagne, pour un remake de la finale de la Coupe du Monde 1954. Budapest aura donc droit à l’autre rencontre, entre Portugal et France.
 
On peut donc se demander si le stade sera plein pour ce match. Les locaux seront certainement devant leur TV pour suivre le potentiel exploit de leur nation, laissant le stade aux supporters portugais et français, forcément moins nombreux. Ce qui devrait permettre à Antoine Griezmann d’entendre ses équipiers… et forcer la victoire ?
 
Le programme du groupe F, ce mercredi 23/6
  • Allemagne – Hongrie à partir de 20h50 sur La Une
  • Portugal – France à partir de 20h50 sur Tipik
Suivez les matchs de l'Euro sur La Une et Tipik via Pickx.be ou via l'app Pickx. Vivez les matchs encore plus intensément grâce à l'expérience intéractive de Proximus Pickx mais aussi Pickx Prono.