L'Italie a ajouté une troisième victoire à son parcours parfait en phase de groupes de l'Euro après s'être défait du Pays de Galles lors de la troisième journée (1-0). Les Italiens n'ont d'ailleurs toujours pas encaissé le moindre but dans cet Euro. La Squadra termine donc en tête de ce groupe A et défiera en huitièmes de finales le deuxième du groupe C (Ukraine ou Autriche) le samedi 26 juin prochain.
En début de rencontre, Italiens et Gallois ont entamé les débats sur un mode mineur. Les deux camps n'avaient d'ailleurs aucun intérêt à se jeter tête baissée dans la bataille puisque l'Italie, déjà qualifiée, était assurée de la tête du groupe avec un point et le Pays de Galles, déjà avec quatre unités, était assuré de la seconde place avec le point du partage. 
Si le début de match a été poussif, les deux sélections ont ensuite mis le nez à la fenêtre. L'Italie d'abord avec un débordement de Belotti mais son centre-tir a filé devant le but sans trouver personne. Le Pays de Galles ensuite mais la tête de Gunter, sur corner, manquait de très peu le cadre.
Quelques minutes plus tard, l'Italie a intensifié la pression via Chiesa qui se retrouve en position de tir mais Ampadu, bien placé, a supplé son gardien, battu sur cette action.
Avant la pause, Verratti s'est fait faucher aux abords de la surface et a botté lui-même le coup franc. Bien lui en a pris puisqu'il a trouvé Pessina au premier poteau qui a parfaitement croisé sa frappe pour tromper Ward (1-0).
Le même duo s'est encore illustré dans la foulée mais cette fois la tentative de Pessina est passée juste à côté du but gallois.
En revenant des vestiaires, les Italiens n'ont pas mis longtemps à inquiéter Ward, via Bernardeschi qui a trouvé le cadre du but gallois.
L'arbitre a ensuite sanctionné d'une carte rouge Ampadu pour sa semelle sur Bernadeschi.
L'Italie a ensuite maintenu son emprise sur le match et un débordement de Chiesa a trouvé Belotti qui a sollicité Ward mais le gardien gallois a réussi à repousser la tentative.
Preuve de la solidité défensive italienne, la Squadra a passé le cap - dans le courant de la rencontre - des 1.000 minutes sans encaisser de buts. 
Malgré ça, Gareth Bale n'a pas été loin d'être le premier à trouver la faille dans la défense italienne dans cet Euro. Le Gallois, esseulé au second poteau, a vu sa volée passer trop au-dessus des filets italiens.
En fin de rencontre, les Italiens ont parfaitement géré le résultat, concluant cette phase de groupes par un succès.
L'Italie connaîtra son adversaire pour les huitièmes de finale à l'issue de la rencontre entre l'Ukraine et l'Autriche ce lundi à 18h00.