Eden Hazard va retrouver le plaisir de débuter une rencontre avec l'équipe nationale, une première depuis novembre 2019. Le joueur du Real Madrid a manqué 12 matches de rang en raison de blessures et d'une contamination au coronavirus. Lundi soir à Saint-Pétersbourg, le capitaine des Diables Rouges devra mener les siens vers la victoire contre la Finlande dans le 3e match du groupe B de l'Euro. "Je n'ai jamais douté de mes qualités, j'ai douté sur le fait de pouvoir revenir à 100 pour cent", a lancé le Brainois de 30 ans lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match.
"J'ai cassé ma cheville trois fois, elle ne sera peut-être plus jamais la même. Il va falloir faire avec. Je ne dois pas avoir d'appréhension car mon jeu est basé sur le contact, à moi d'être plus intelligent", a dit Hazard, précisant ne pas encore être à 100 pour cent mais "prêt à débuter un match". "Commencer ce troisième match était le plan initial. On verra combien de temps je peux jouer. Si c'est 50 minutes, ce sera 50 minutes. Mais la confiance revient et je suis plutôt bien en ce moment", a ajouté l'homme aux 32 buts en 109 sélections.
Un point suffit aux Belges, premiers de leur poule, pour s'assurer de la première place. S'ils y parviennent, ils joueront le dimanche 27 juin à Séville (21h00) contre le 3e d'un groupe. "Nous allons monter sur le terrain pour gagner, simplement", balayant d'un revers de la main un quelconque calcul afin de terminer 2e et ainsi obtenir un tableau qui pourrait être plus favorable.
L'aîné de la fratrie Hazard a aussi évoqué le statut de la Belgique à cet Euro. "C'est vrai que les joueurs de retour (lui, Axel Witsel et Kevin De Bruyne, ndlr) peuvent beaucoup apporter, on a l'expérience du haut niveau. Mais on a gagné 3-0 contre la Russie. Si nous ne sommes pas là, d'autres peuvent faire la différence. L'équipe est forcément plus forte avec tous ses joueurs et si tout le monde est en forme au même moment, on peut avoir ce rôle de favori. Mais un tournoi est long et dépend de beaucoup de choses. Nous voulons aller le plus loin possible. Il y a encore de quoi s'améliorer et ce match de demain (lundi, ndlr) peut nous permettre d'engranger de la confiance petit à petit."
Jeudi, la Belgique a joué à Copenhague contre le Danemark dans un stade garni de près de 25.000 fans. "On était super contents de retrouver du public même s'il n'était pas pour nous. On aurait aimé avoir un stade en Belgique pour jouer cet Euro à domicile, c'est dommage."