Cet été, le parc de Beervelde accueille un événement qui vous fera tout oublier le temps d'une soirée, le festival ‘Paradise Down by the Lake’. Pendant tout le mois de juillet, des spectacles seront proposés dans une atmosphère festive et propice à la rêverie, depuis de petites embarcations au milieu de l'eau...

C'est un festival digne des plus doux rêveurs : du premier juillet au premier août, depuis des bateaux qui voguent sur le lac du château de Beervelde, les spectateurs vont pouvoir apprécier les performances de plusieurs groupes, auteurs-compositeurs-interprètes et DJ’s.

C'est la deuxième fois que le festival s'organise sous cette formule. Lors de la première édition en 2020, les organisateurs avaient bravé la tempête covid en organisant un événement un peu particulier. Le public avait pu profiter des représentations depuis de petites embarcations, bien séparées les unes des autres, pour respecter le concept des bulles sociales. Cette année, les organisateurs remettent le couvert, avec un maximum de 400 visiteurs répartis selon des bulles de 8 personnes (donc, 50 bateaux). Tous prendront donc place dans un bateau, au prix de 328 euros, soit 41 euros par personne pour passer la journée en pleine eau douce.

L’année dernière, l’événement se déroulait au château de Calmeyn à Drogenbos. Cet été, direction les abords du lac du château de Beervelde, entre Gand et Anvers. Les représentations seront assurées par des artistes tels que Lola Haro (31 juillet), John Talabot (2 juillet), Walrus (11 juillet), le batteur Lander Gyselinck (pour l'occasion en tant que DJ, le 10 juillet) et DTM Funk (9 juillet). Le festival débutera donc le premier juillet avec le duo allemand de piano/électronique Grandbrothers, le DJ bruxellois Kim Kenis et un set live du DJ/producteur allemand map.ache.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du festival. Vous y trouverez aussi le programme complet de l’événement.