Portland va enfin retrouver son public au Werchter Parklife

Comme tout le monde, ils ont dû attendre longtemps, mais cet été devrait être synonyme de délivrance pour le groupe pop-rock Portland. Ils se produiront notamment au Werchter Parklife et à OLT Rivierenhof. Ils ont utilisé à bon escient ce début d'année étrange pour écrire de nombreuses nouvelles musiques, mais avant de pouvoir les écouter, il faudra attendre un peu. "Il faut parfois donner aux chansons le temps de murir", expliquent Jente Pironet et Sarah Pepels.

Pour la troisième fois déjà, Jente Pironet et Sarah Pepels, les membres de Portland, se retrouvent à Werchter. Pour la seconde fois, ils devront se plier aux règles sanitaires, mais les musiciens sont tout de même très enthousiastes à l'idée de pouvoir à nouveau jouer devant un large public. "Les concerts à petite échelle que nous avons donnés l'année dernière, où tout le monde se tient très loin les uns des autres et porte un masque buccal, ce n'est pas la même chose pour être honnête", confie Jente. "Il n'y a pas d'énergie comme dans les concerts ordinaires. Vous sentez que quelque chose manque." "Il nous a fallu un certain temps pour réaliser que ce sera à nouveau possible", ajoute Sarah. "Il est urgent de jouer à nouveau."

"Nous envisageons sérieusement de pouvoir jouer tous nos concerts reportés. Notre tournée aux Pays-Bas, par exemple, a déjà été reportée trois fois. Nous pouvons y attirer un nouveau public et ces personnes ont un billet dans le placard depuis très longtemps. Je pense donc que tout le monde se réjouit de passer un été particulièrement agréable", déclare Sarah.

Les premiers concerts seront particulièrement excitants, car Jente et Sarah seront sur scène avec un tout nouveau groupe. "Werchter Parklife sera le deuxième concert avec les nouveaux musiciens, ce sera donc un baptême du feu difficile", selon Jente. "Nous sommes en mode répétition totale, mais ça ressemblera quand même à un premier jour d'école."

La période de confinement a été l'occasion d'écrire de nouvelles musiques, mais il faudra attendre encore un peu pour un nouvel album. "Nous n'avons pas pu jouer tous les concerts qui étaient prévus pour le premier disque ('Your Colours Will Stain' est sorti en 2019, ndlr). Nous essaierons de faire une tournée avec ces musiques pendant encore six mois, et vers Noël ou début 2022, nous entrerons en studio pour enregistrer l'album suivant. Quand sortira-t-il ? Il y a encore beaucoup de choses à définir, mais nous espérons avoir un premier single prêt au printemps 2022."

Des idées fortes

Écrire leur musique durant le confinement s'est plutôt bien passé pour Jente et Sarah. "Jente est très doué aller voir au plus profond de son âme", explique Sarah. "Parfois, je reçois soudainement un message à 3 heures du matin m'informant qu'il a écrit quelque chose de nouveau. J'écoute ensuite immédiatement et je donne mon avis. Je suis critique, donc je peux polir, arranger un peu... Mais c'est surtout l'âme de Jente que vous entendez." "Ce n'est pas tout à fait vrai", nuance Jente. "Sur le premier disque, par exemple, Sarah a écrit certaines chansons toute seule. Sur 'Pearls', je n'ai même pas joué de musique. Sarah a également écrit certaines des chansons qui figureront probablement sur le deuxième album. Nous alternons, mais l'idée part toujours de quelqu'un individuellement. Ainsi, on peut démarrer avec une idée plus pure, sans faire de compromis tout de suite."

"Maintenant, nous avons assez de matière pour un autre album, mais nous allons continuer à écrire jusqu'au dernier jour", dit Jente. "Nous pouvons encore doubler ou tripler le nombre d'idées. Ce n'est jamais fini, on peut toujours viser plus haut." Et ils ne veulent pas trop se presser: "Parfois, les projets restent dans le placard pendant deux ans. Si nous écrivons quelque chose maintenant et que nous sommes toujours convaincus dans un an que c'est bon, alors c'est suffisant. Les chansons ont besoin d'un peu de temps pour mûrir."

Et il est tout à fait possible que le prochain album de Portland soit très différent du précédent. "Notre son change toujours beaucoup, c'est pourquoi nous avons changé de line-up. Quelque part, c'est toujours dans la même ligne, mais il serait arrogant de dire que nous avons trouvé notre son définitif. Chaque disque est une réaction au précédent, comme on dit. Une fois, nous travaillerons davantage avec des synthétiseurs, une autre fois avec plus de guitares...", dit Jente.

"Chaque chanson est un bébé", selon Sarah. "Nous pouvons rendre les chansons aussi minimalistes et acoustiques que nous le voulons sans en perdre l'essence. Nous nous produisons souvent à deux sur de petites scènes, ce qui nous permet d'essayer les chansons plus facilement. Si ça tient la route, on continue."

Découvrez ci-dessous 'Aftermath', le dernier single de Portland :






Musique

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top