L’indie-pop enivrant de Tin Fingers

Musique | Il y a beaucoup de talents dans le monde de la musique belge, mais certains n’ont pas encore le succès qu’ils méritent auprès du grand public. Pour donner un coup de projecteur à ces musiciens talentueux de l’ombre, Proximus Pickx vous sélectionne chaque semaine un artiste à découvrir de toute urgence. Cette fois, cap sur le groupe anversois Tin Fingers !

De Proximus

Partager cet article

La première fois qu'un EP de Tin Fingers est parvenu aux oreilles du grand public, c'était en 2017. Avant cela, le groupe était déjà actif depuis cinq ans, mais changeait très souvent de genre musical. Au début, leur musique dégageait beaucoup d'influences folk et d'atmosphères psychédéliques. Les musiciens ont finalement évolué vers un son indie-pop original. Leur premier EP ‘No Hero’ a mis du temps à voir le jour, mais il en valait la peine. Leur musique peut être décrite comme de l’indie-pop aux sonorités 80s accompagnés de synthétiseurs enivrants et de cool attitude.

Tin Fingers est composé des cinq amis Felix, Quinten, Michaël, Simen et Marnix. Une formation qui n'a pas changé depuis les débuts du groupe. Une véritable amitié s'est développée entre les membres. Felix, Marnix et Simen ont même joué ensemble dans un groupe avant Tin Fingers, quand ils étaient enfants.

‘Almost Never No Love’


À partir de 2017, les choses vont vite pour le groupe, puisqu'en plus d'un EP à succès, deux singles sont repris à l'international. ‘Boy Boy’ et ‘Young Mother’ ont eu du succès bien au-delà des frontières belges. Ils se sont également produits au festival ‘We Are Open’ au Trix à Anvers. "Nous avons été à Trix plusieurs fois, c'était donc un vrai match à domicile pour nous, nous y avons fait l'un de nos meilleurs shows", explique Tin Fingers au journal Het Laatste Nieuws.

En février 2020, juste avant que la crise du coronavirus ne verrouille le secteur culturel, Tin Fingers a sorti un nouveau répertoire, après une période de deux ans sans performance. "On peut difficilement continuer à jouer les six mêmes chansons pendant des années. Nous avions l'impression de devenir un groupe de reprises de nous-mêmes et la joie de jouer disparaissait de plus en plus", confiait Tin Fingers. Leur album ‘Almost Never No Love’, qui vient d'être joué en concert, est le récit de la recherche d'une place dans un monde imparfait. Maintenant, nous attendons avec impatience le prochain concert, pour pouvoir apprécier en direct leurs chansons pop rêveuses mais passionnantes !



En attendant leurs prochains showcases, découvrez les morceaux du groupe anversois Tin Fingers sur Spotify.



Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top