L'ex-producteur de cinéma Harvey Weinstein, qui purge une peine de 23 ans de prison pour agressions sexuelles à New York, sera transféré prochainement à Los Angeles, ouvrant la voie à un nouveau procès pour d'autres agressions, a tranché mardi un juge new-yorkais.
Alors que les avocats d'Harvey Weinstein plaidaient depuis plusieurs semaines contre ce transfert, notamment pour raisons médicales, le juge Kenneth Case, du comté d'Erie - où Weinstein est actuellement détenu - a rejeté leurs arguments et donné son feu vert à son transfert, lors d'une audience diffusée par lien vidéo.

Aucune date n'a été fixée, le juge demandant à ce qu'il soit transféré "aussi rapidement que possible".

Mais les procureurs de Los Angeles, qui devraient venir chercher M. Weinstein dans sa prison new-yorkaise, prévoient que le voyage ait lieu "entre fin juin et mi-juillet", a indiqué une porte-parole du procureur du comté d'Erie.

A l'issue de l'audience, Harvey Weinstein s'est plongé la tête dans les mains.
L'ex-tout puissant producteur d'Hollywood, âgé de 69 ans, est accusé à Los Angeles de viol et agression sexuelle sur cinq femmes, qui lui font risquer jusqu'à 140 ans de prison.

Il a toujours nié les faits, à New York comme à Los Angeles, affirmant que ses accusatrices étaient consentantes.

Début avril, il a fait formellement appel de sa condamnation pour viol et agression sexuelle à New York, qui lui a été infligée début 2020 à l'issue d'un procès retentissant à Manhattan, vu comme une grande victoire du mouvement #MeToo.

Au total, près de 90 femmes ont accusé Harvey Weinstein de harcèlement ou d'agressions sexuelles.