Ces films et docus mettent en lumière les femmes inspirantes dans le sport

Les championnats européens de basket-ball et de volley-ball féminins approchent. L’occasion de constater que le sport féminin est encore, malgré tout, sous-représenté. C’est pourquoi Proximus Pickx décide de mettre en avant ces films et documentaires sur des sportives inspirantes qui vous donneront envie de réaliser vos rêves, peu importe votre genre. 

‘The Gabby Douglas Story’

Le moins que l’on puisse dire est que la gymnaste américaine Gabrielle ‘Gabby’ Douglas a un palmarès impressionnant. En 2012, aux Jeux Olympiques de Londres, elle a remporté deux médailles d’or, une individuelle et une en équipe nationale. Elle a marqué l’histoire en étant la première athlète noire à décrocher l’or en individuel. En 2016, son équipe a répété l’exploit. Des prix qui ne signifient pas que le chemin de Gabrielle Douglas était tout tracé. Elle a en effet été diagnostiquée d’une maladie génétique rare. Sa famille parvenait à peine à couvrir ses frais médicaux, mais elle s’en est sortie. Une histoire remarquable racontée dans le documentaire ‘The Gabby Douglas Story’. 

The Gabby Douglas Story' est disponible dans le catalogue Proximus VOD. Vers le catalogue Proximus VOD ? Appuyez sur le bouton "On demand" ou "Shop" de votre télécommande ou accédez directement au catalogue Proximus VOD ici !

I, Tonya

Tonya Harding porte peut-être le nom le plus tristement célèbre du monde du patinage artistique. En 1991, elle est arrivée deuxième aux Championnats du monde, et elle est devenue deux fois championne américaine. Mais ce n’est pas ce à quoi pense la majorité des gens quand ils entendent son nom. On pense directement à sa rivalité historique avec Nancy Kerrigan, athlète qui a subi une agression l’écartant du patinage artistique à six semaines des Jeux olympiques d’hiver. Tous les doigts accusateurs se sont pointés vers Tonya. Elle a par la suite admis avoir aidé à dissimuler l’attaque, mais a insisté sur le fait qu’elle n’était pas au courant à l’avance. Le documentaire revient sur ce sombre moment de sa carrière, mais aussi sur ses exploits. Margot Robbie interprète ici le rôle de Tonya. 

Découvrez ‘I, Tonya’ maintenant sur Netflix. En savoir plus sur Netflix chez Proximus Pickx.

Ronda Rousey Story

Impossible de parler de femmes endurcies sans mentionner Ronda Rousey. La lutteuse, combattante de MMA et judoka a été championne du monde en 2015 avec le club d’arts martiaux mixte Ultimate Fighting Championship (UFC). Jusqu’en 2019, elle a été active au sein de la WWE (World Wrestling Entertainment). En tant que championne de combat la plus célèbre des Etats-Unis, elle a joué dans des films tels que ‘The Expendables 3’, ‘Furious 7’ et ‘Mile 22’. Le documentaire ‘Ronda Rousey Story’ montre comment la combattante a atteint le statut de véritable icône américaine, malgré tous les revers et les démons qu’elle a dû affronter en dehors du ring.

Découvrez ‘Ronda Rousey Story’ maintenant sur Netflix. En savoir plus sur Netflix chez Proximus Pickx.

Mary Kom

L’indienne Mary Kom est une femme politique, une députée, une militante pour les droits des femmes et… La meilleure boxeuse amateur de son pays ! A l’insu de son père, elle a développé une grande passion pour ce sport dès son plus jeune âge et a commencé à s’entraîner en secret. Son dévouement lui a rapidement valu d’être considérée comme l’une des meilleures boxeuses amateurs d’Inde. En 2012, elle a participé aux Jeux Olympiques de Londres où elle a remporté la médaille de bronze, s’assurant à jamais une place dans l’histoire. Le réalisateur Omung Kumar et le scénariste Saiwyn Quadras ont eu le sentiment que l’extraordinaire parcours de Mary Kom était tragiquement passé inaperçu en Inde. Peu avant les JO de 2012, ils lui ont donc demandé l’autorisation de filmer son histoire.  Lorsque le film est sorti, l’athlète avait gagné sa médaille et était devenue une héroïne nationale. 

Découvrez ‘Mary Kom’ maintenant sur Netflix. En savoir plus sur Netflix chez Proximus Pickx.

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top