Qui sera le véritable patron d'Ineos sur la Grande Boucle ? Gerraint Thomas, Richard Carapaz, Tao Geoghegan Hart ou Richie Porte? De ces quatre leaders, seul Porte n'a jamais gagné un grand Tour. Mais il a remporté le Dauphiné, ce qui constitue, ces dix dernières années, une garantie statistique de s'imposer à Paris...
 
Les responsables de l'équipe INEOS Grenadiers ont de quoi être satisfaits. En remportant successivement le Dauphiné et le Tour de Suisse, la formation britannique a dominé les deux principales épreuves de préparation en vue du Tour de France.

La sélection attendue avec impatience

On attend maintenant avec impatience la sélection officielle de l'équipe pour le Tour, car même si, comme le dit un vieux proverbe, "abondance de biens ne nuit pas", la composition de la phalange britannique et surtout, la répartition des responsabilités en son sein, s'apparente cette fois à un véritable casse-tête.

Dès le début de la saison, Dave Brailsford avait officiellement annoncé qu'Egan Bernal ne serait pas sur les routes du Tour de France 2021. Secondé par Sivakov, Ganna et Daniel Martinez, il a brillamment remporté le Giro et on ne devrait retrouver aucun de ces coureurs sur la Grande Boucle.

Quatre leaders pour affronter les Slovènes

Par contre, la formation Ineos Grenadiers devrait aligner conjointement Geraint Thomas, Richard Carapaz, Tao Geoghegan Hart et Richie Porte sur le Tour, soit quatre leaders potentiels pour succéder au palmarès à Tadej Pogacar (UAE Emirates) et affronter l'autre épouvantail Slovène, Primoz Roglic (Jumbo Visma)

Du côté de l'expérience, Geraint Thomas (Tour 2018), Richard Carapaz (Giro 2019) et Tao Geoghegan Hart (Giro 2020) ont tous trois déjà gagné un grand Tour.Richie Porte, un cran en-dessous, compte néanmoins à son palmarès deux éditions de Paris-Nice (2013 et 2015), un Tour de Suisse (2017) et le récent Dauphiné, où il a paru plus performant que Thomas. Mais il a annoncé vouloir se mettre au service de ses leaders sur le Tour. Mais de quels leaders?

L'Equatorien Carapaz (28 ans), le plus faible des quatre contre-la-montre, mais auréolé de sa récente victoire en Suisse, a publiquement claironné que sur le Tour, il partagerait le leadership de l'équipe avec Thomas. Mais on sait que Thomas, 35 ans, est vieillissant et le Gallois n'a pas paru impérial cette année.Qui sera le vrai patron?

Comme on le sait, l'équipe britannique a pour habitude de laisser passer quelques étapes avant de décider quel est son véritable patron et de mettre tout le monde au service d'un coureur protégé. Celui-ci devrait être connu au terme de la première semaine (chrono de Laval et premier week-end de montagne au Grand Bornand et à Tignes).

Et si ce patron s'appelait Richie Porte? Rappelons qu'au dernier Dauphiné, l'Australien (36 ans) a battu Thomas sur le chrono et qu'il s'est montré plus performant que le Gallois en montagne.

En outre, depuis 2012, chaque fois qu'un coureur de Dave Brailsford à gagné le Dauphiné, il a ensuite remporté le Tour. Thomas a signé le doublé en 2018, Froome en 2013, 2015 et 2016 et Wiggins en 2012.

L'option Richie Porte

On est curieux de voir ce que feront les dirigeants de l'équipe si Porte était le mieux classé au sortir de la première semaine de course. Oseront-ils lui confier les rênes de l'armada Ineos, sachant que Porte a toujours connu un jour sans sur trois semaines de course ?Sportivement, la hiérarchie semble placer cette année Carapaz, et Porte sur un pied d'égalité, rejeter Thomas dans le rôle d'électron libre et faire de Geoghegan Hart un équipier de luxe en montagne.

Les 4 autres lieutenants seront à choisir parmi Michal Kwiatkowski, Luke Rowe, Rohan Dennis, Laurens De Plus et Jonathan Castroviejo.

Sur papier, la formation Ineos Grenadiers sera particulièrement impressionnante. Reste à savoir comment elle sera articulée sur le terrain.

Rien que pour ça, le Tour s'annonce passionnant..

(LpR/Picture : Photo news)

Video : Inside Ineos Grenadiers - Dauphiné 2021