La première journée de la phase de poule de l'Euro est déjà derrière nous. Les décisions vont donc commencer à tomber dans chaque groupe, puisqu'un certain nombre d'équipes, comme l’Italie aujourd’hui, peuvent déjà valider leur ticket pour les huitièmes de finale. La Turquie, de son côté, est sous pression avant d’affronter le Pays de Galles.
Les Italiens ont facilement remporté le match d'ouverture du tournoi contre une faible Turquie (3-0). La Squadra Azzurra a laissé une excellente impression en proposant un football offensif, tandis que les Turcs, dont on attendait beaucoup plus, ont largement déçu. Contre le Pays de Galles, la victoire est impérative, au risque de devoir quitter l’Euro prématurément.

La Suisse et la Turquie sous pression

Avec notamment Merih Demiral (Juventus), Caglar Söyüncu (Leicester City), Hakan Calhanoglu (AC Milan), Cengiz Ünder (Leicester City) ou encore Burak Yilmaz (Lille OSC), les Turcs comptent quelques joueurs de grand talent dans leurs rangs. Si les hommes de Senol Günes ont adopté une posture très attentiste contre les Italiens, il ne pourra en être de même contre le Pays de Galles. Face à Gareth Bale et ses coéquipiers, ils devront oser attaquer davantage.

Pour les Gallois, la pression est moindre, puisque, sans avoir fait un grand match, ils ont réussi à accrocher le partage (1-1) contre la Suisse. La Turquie doit s'attendre à affronter un adversaire coriace, qui tentera de conserver une solide organisation et jouera le contre.

La Suisse affronte quant à elle ses voisins italiens, qui sont entrés idéalement dans leur tournoi. Lors du premier match contre le Pays de Galles, l'attaquant Breel Embalo, alliant puissance, vitesse, profondeur et technique, s’est particulièrement distingué. Auteur du but d’ouverture, le joueur du Borussia Mönchengladbach a impressionné et toute la Suisse espère le voir continuer sur sa lancée face aux expérimentés Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini. Une défaite serait très préjudiciable pour la Suisse, qui essayera de contenir la force offensive de l'Italie.

La Finlande rêve d’un nouveau coup d'éclat

Un duel entre la Finlande et la Russie est également au programme ce mercredi. Pour les Russes, cela sera aussi tout ou rien. S'ils perdent, leur Euro est déjà terminé. Ils devront montrer un autre visage que celui affiché contre la Belgique, dont ils étaient un voire deux crans en dessous. Ils ne doivent pas non plus s’attendre à recevoir de cadeaux de la part de la Finlande.

Des Finlandais qui n’oublieront jamais le premier match de leur histoire à l’Euro contre le Danemark, marqué par le malaise cardiaque de Christian Eriksen en plein match. Une fois que les nouvelles rassurantes sur l’état de santé du Danois ont été confirmées, le match a pu reprendre. Les Finlandais ont finalement réussi à trouver l’ouverture sur leur unique occasion grâce à un but célébré très modestement de Joel Pohjanpalo.

Suivez les matchs de l'Euro sur La Une via Pickx.be ou via l'app Pickx. Vivez les matchs encore plus intensément grâce à l'expérience intéractive de Proximus Pickx mais aussi Pickx Prono.

Le calendrier de ce mercredi:
  • Finlande - Russie: à partir de 15h sur Tipik
  • Turquie - Pays de Galles: à partir de 18h sur Tipik
  • Italie - Suisse: à partir de 21h sur Tipik