Après avoir tous les deux bataillé ferme contre leur adversaire en demi-finale, Novak Djokovic et Stefanos Tsitsipas s’affrontent en finale de Roland-Garros ce dimanche. L’occasion, pour le premier, d’écrire un peu plus l’histoire, tandis que le second s’apprête à relever le plus grand défi de sa carrière.
Un petit séisme a secoué la terre battue parisienne vendredi soir. Au bout d’un combat d’anthologie de plus de quatre heures, Novak Djokovic a fini par vaincre en cinq sets Rafael Nadal, treize fois sacré sur la terre battue parisienne et en quête d'un 21e trophée record en Grand Chelem. Ce n'est que la troisième défaite de l'Espagnol en 108 matches à Roland-Garros.

Djokovic, déjà vainqueur à Paris en 2016, retrouve donc le Grec Stefanos Tsitsipas en finale et visera un 19e titre en Grand Chelem. En cas de victoire, il reviendrait à une longueur du record des vingt couronnes, co-détenu par Roger Federer et Nadal. Le Serbe, qui a encore quelques années au sommet devant lui, peut donc encore rêver très grand pour la fin de sa carrière.

Tsitsipas, la relève

Mais la tâche du numéro 1 mondial s’annonce tout sauf facile contre Tsitsipas. Déjà vainqueur à Monte-Carlo et à Lyon, puis finaliste à Barcelone, le prodige grec est tout simplement le meilleur joueur de la saison sur terre battue. Il n’a cessé d’impressionner tout au long de la quinzaine pour s’offrir sa toute première finale en Grand Chelem, après être venu à bout d’Alexander Zverev en demi-finale.

A 22 ans, Tsitsipas a franchi un nouveau cap dans sa carrière et est devenu le plus jeune joueur à s’inviter en finale d’un tournoi majeur depuis Andy Murray en 2010. Symbole d’une nouvelle génération décomplexée et confirmation que le Grec, qui semble à l’aise sur toutes les surfaces, incarne la relève derrière le "Big 3". Jusque-là, le natif d’Athènes avait perdu ses trois premières demi-finales en Grand Chelem (Open d'Australie 2019 et 2021, Roland-Garros 2020).

Avantage Djokovic

Dimanche, Tsitsipas ne se présentera pas sans repères sur le court Philippe-Chatrier. En sept confrontations, le Grec a déjà pris le meilleur à deux reprises sur Djokovic. C’était à chaque fois en Masters 1000, sur dur. Cependant, le numéro 4 mondial est conscient que terrasser un joueur du calibre de "Djoko" au meilleur des cinq sets dans un tournoi du Grand Chelem constitue un défi d’une autre ampleur.

L’année dernière, c’est d’ailleurs le Serbe qui avait mis fin à son beau parcours sur l’ocre parisienne. Dans une demi-finale de près de quatre heures, après un début poussif, Tsitsipás avait rééquilibré les débats avant de caler physiquement dans la cinquième manche. Leur dernière confrontation, en mai dernier à Rome, avait également tourné à l’avantage de Djokovic. Mais l’heure de la revanche a sonné pour le Grec, qui a toutes les cartes en main pour entrer définitivement dans la cour des grands.

Suivez la finale de Roland-Garros chez les hommes entre Novak Djokovic et Stefanos Tsitsipas ce dimanche à partir de 14h55 sur Tipik.