Le Parquet Fédéral s’est prononcé sur l’affaire des tests covid falsifiés au RFC Seraing. Au sein du club, des tests ont été  remplacés avant le match de coupe contre le Standard et avant le match de championnat contre le Lommel SK. L’Union Belge a voulu faire la lumière sur cette affaire et déterminer les responsabilités au niveau de la fraude.

Au RFC Seraing, dès que l’affaire avait été rendue publique, on avait immédiatement désigné Peter Kerremans, le Team Manager, comme responsable. Kerremans a été licencié sur le champ. Le Parquet Fédéral semble à présent suivre le club dans son raisonnement : Seraing est blanchi en tant que club, tandis que l’enquête à l’encontre de Kerremans est toujours en cours.

Voici le communiqué officiel du Parquet Fédéral

Le Parquet UB a décidé de scinder en deux volets l’enquête en cours liée à d’éventuelles infractions aux règles Covid par le club du RFC Seraing dans le cadre du match de la Croky Cup RFC Seraing - R. Standard de Liège du 3 février 2021 et du match en 1B Pro League RFC Seraing - Lommel SK du 6 février 2021.
 
Le premier volet de l’enquête concerne le club du RFC Seraing et ses administrateurs. Le Parquet UB a décidé, sur la base des éléments actuellement connus dans ce dossier, de ne pas poursuivre le club du RFC Seraing ni ses administrateurs. Ce volet a ainsi provisoirement été clôturé. Le deuxième volet de l'enquête concerne d'éventuelles infractions au règlement fédéral par des affiliés individuels du RFC Seraing. Cette enquête est toujours en cours et est dans une phase finale.