Toma Nikiforov a ouvert son championnat du monde de judo par une victoire aisée sur le Gabonais Luc Manongho, 30 ans, 81e mondial, vendredi chez les moins de 100kg, à Budapest en Hongrie.
Nikiforov s'est imposé sur une immobilisation après une minute 15 secondes de combat à peine.

Toma Nikiforov, 28 ans, 15e mondial dans sa catégorie, devra se mesurer au deuxième tour au Khurramov Mukhammadkarim, 14e au classement de la fédération internationale IJF, 24 ans.

Champion d'Europe à Lisbonne à la mi-avril, Nikiforov est de retour au sommet après une période de blessure. En 2018, il avait remporté son premier titre européen et lors des championnats du monde 2015, il a remporté le bronze. 

Mercredi, Matthias Casse est devenu le premier Belge, chez les messieurs, à devenir champion du monde, en -81kg, après huit titres conquis chez les dames par Ingrid Berghmans (6) et Gella Vandecaveye (2).

En -78kg, Sophie Berger, 24 ans, 42e mondiale, doit affronter vendredi encore au premier tour la Brésilienne Maya Aguiar, 12e judokate dans cette catégorie, 29 ans, double championne du monde et deux médaillées de bronze aux Jeux Olympiques.