À une dizaine de jour de la reprise du championnat européen de League of Legends, les annonces de changements au sein des rosters se font nombreuses. Si certaines ont créé l’étonnement général, d’autres n’avaient du secret que le nom. On débriefe ce mercato ensemble, dans le XXXème dossier du mois.

On a de cesse de le répéter, mais sport et e-sport tendent toujours plus à se ressembler sur certains aspects. Si la performance est devenue un des maitres mots dans le monde e-sportif, les périodes de transferts agitées sont un autre concept importé du milieu sportif. Si ces dernières sont justifiées par une compétitivité toujours plus grande, celle que vient de connaitre le LEC, le championnat européen de League of Legends, aura surpris toute la communauté autant qu’un transfert de Ronaldo au RSC Anderlecht.

Les ERLS à l’honneur

Dans l’écosystème européen de League of Legends, le LEC est roi. Un LEC si présente qu’on en aurait presque oublié que gravitent autour un bon nombre de ligues nationales, dont sont souvent issus les nouveaux rookies de la scène League of Legends. Si certaines ERLS se sémarquent, les équipes de LEC semblent bien conscientes de ce réservoir de talents potentiels qui s’offrent à elles. Un réservoir de talent qui aura été pris d’assaut par différentes équipes, tant le niveau montré dans certaines régions était haut cette année.

Adam “Adam” Maanane, la nouvelle recrue de Fnatic

À commencer par la France, dont la ligue nationale (LFL) a connu une explosion sans pareille durant ce Spring Split. Une explosion dans les statistiques de diffusion, mais aussi un step-up de niveau dans une ligue où se côtoient des joueurs qui n’ont plus rien à envier à leur homologues de LEC. Un bel exemple, dont nous vous parlions déjà il y a quelques semaines, c’est bien évidemment le transfert du français Adam “Adam” Maanane vers la toplane de Fnatic, poussant au passage le Belge Bwipo dans la jungle.

Un autre joueur issu de la LFL et qu’il faudra surveiller durant ce Summer Split, c’est bien entendu le jungler français Thomas “Kirei” Juen. Après une grosse saison sous les couleurs de GamersOrigin, le joueur s’envole pour le club de Schalke 04, où il devra tenter de redresser la barre. Après sa performance en Summer 2020, l’équipe était attendue lors de la première moitié de saison, où les résultats ne sont finalement pas tombés. Il ne reste plus qu’à voir si l’apport de sang neuf changera le déroulement de la saison pour la structure qui en a grandement besoin.

Kirei, le nouveau jungler de la formation Schalke 04

Mais l’équipe qui a sans conteste profité des ERLS pour reformer un roster, c’est bien la Team Vitality! Pointé du doigt depuis quelques mois pour ses problèmes de gestion et de management de l’équipe, le staff prend la décision de faire rentrer 3 nouveaux joueurs dans son roster, dont deux nous viennent de la ligue allemande! Sur la toplane, c’est le français Enzo “SLT” Gonzalez, tout droit venu de chez BIG (champion en play-offs), qui reprendra le flambeau de Mathias “Szygenda” Jensen. On peut aussi noter l’arrivée de deux recrues toute fraiches qui débarquent elles aussi de la ligue allemande : Adam “Lider” Ilyasov, nouveau midlaner de la formation, ainsi que Andrei “Realistik” Ruse, qui prendra la place de coach stratégique. Tous deux quittent donc mousesports pour rejoindre les abeilles et le LEC.

La folie du roleswap chez SK Gaming

De gros changements sont à signaler du côté de la structure allemande SK Gaming. On commence par la mise sur le banc de Kristian “Tynx” Østergaard Hansen, le jungler de la formation. Si dans un premier temps, l’organisation se serait intéressée au jungler de la formation S04, Erberk “Gilius” Demir, ce dernier prendra finalement un split de repos, pour revenir au meilleur de sa forme. C’est ici que les choses se corsent. Au lieu d’aller chercher un rookie prometteur pour ce rôle, l’organisation aurait commencé à chercher une solution en interne.

Et cette solution miracle serait venue en la personne de Erik “Treatz” Wessén. Dans une interview avec Laure Valée, celui qui évoluait au poste de support lors du split précédent explique qu’un rôleswap était la meilleure solution. Sans que ça soit forcément le scénario idéal pour lui, il propose alors ses services à ce poste, voulant tout donner pour l’équipe. Lors des Worlds de 2020, le Suédois avait réussi l’exploit de grimper jusqu’au rang challenger du super-serveur chinois en jouant principalement jungle.

Et contre toute attente, c’est Jesse “Jesiz” Le, le coach principal de l’équipe qui le remplacera à son poste. Une solution qui semble temporaire, car le contrat de celui qui évoluait avec Fnatic lors de son âge d’or expirera en novembre prochain. Pile à temps pour une nouvelle saison de mercato.

Au-delà de l’aspect compétitif, c’est le management de SK Gaming qui a été remis en question durant cet entre-saison. De nombreux observateurs ont en effet pointé du doigt ce système de roleswap. Comme on le disait plus tôt dans ces lignes, certaines ERLS, comme la LFL, se sont développées de manière exponentielle lors des derniers mois. Ces dernières constituent donc une réserve de talents considérable. Ce qui est reproché à SK Gaming, c’est de priver certains rookies d’une mise en lumière et donc d’une possible carrière, pour favoriser un recyclage de personnalités pourtant présentes depuis longtemps dans l’écosystème. À l’heure où beaucoup plaident pour un renouvellement de la scène, ce genre de décision a du mal à passer…

Rumeurs à gogo

S’il y a bien une chose qui a marqué ce mercato d’été, c’est le nombre de problèmes causés par les rumeurs lancées sur la toile. Des rumeurs souvent fondées, mais qui peuvent porter grandement atteinte à la carrière de certains joueurs dans certains cas.

L’exemple le plus marquant de cet entre-saison reste sans aucun doute les rumeurs entourant le départ de Selfmade de chez Fnatic. Quelques jours après l’annonce du transfert de Adam vers la toplane, et du départ de Selfmade vers Vitality, un compte twitter spécialisé dans les rumeurs de mercato, LEC Wooloo, diffuse des captures d’écran du serveur Discord de Selfmade où celui-ci remet en cause le management de Fnatic durant l’entre-saison. Quelques jours plus tard, Wooloo publie les propos d’une source anonyme, contre-disant les captures d’écran. Le court texte va même plus loin, soulignant la possible toxicité et les problèmes relationnels du jungle au sein de l’équipe.

La publication de ces captures d’écran créent un véritable tollé dans la communauté League of Legends, et remettent sur la table le débat concernant les rumeurs et leurs possibles conséquences pour les concernés. Plusieurs joueurs et acteurs du monde e-sportif ont d’ailleurs réagi, à l’image des anciens coéquipiers de Selfmade qui ont pris sa défense.

Une autre affaire qui avait marqué les esprits était les rumeurs qui faisaient état d’un possible transfert de Loïc “toucouille” Dubois vers la formation de Vitality. Au vu des différentes qui précédaient dans cet article, vous pouvez facilement vous douter que cette opération n’a jamais eu lieu. Possible déception donc pour le jeune joueur.

Voici donc un énième mercato plus qu’animé qui se termine. Le LEC reprendra ses droits dès ce vendredi soir pour un Summer Split plus incertain que jamais.

Copyright visuel : Michal Konkol/Riot Games