2 : Eden Hazard fait son show sur la Grand Place de Bruxelles

Dans le cadre de l'Euro 2020 de football, que tout le peuple belge attend comme le tournoi qui nous offrira enfin une victoire en tournoi international (en dehors des JO 1920), Proximus Pickx a épinglé 20 moments importants de l'histoire des Diables Rouges qui nous donnent la chair de poule... dans le bon ou dans le mauvais sens. Le 15 juillet 2018, après leur troisième place à la Coupe du monde, les Diables s’offraient un bain de foule bien mérité sur la Grand Place de Bruxelles. Ce jour-là, un certain Eden Hazard avait enflammé les quelque 8.000 supporters belges présents.

Il y a bien longtemps que notre pays n’avait plus connu pareille ferveur. En 2018, les Diables Rouges réalisaient la meilleure performance de leur histoire en Coupe du monde en terminant à la troisième place du Mondial russe. Au terme d’un deuxième tour inoubliable, marqué par un duel complètement fou contre le Japon, une victoire héroïque contre le Brésil puis une élimination cruelle contre la France, la fierté avait pris le dessus sur la déception dans le cœur des supporters. Le 15 juillet, le peuple était bien décidé à accueillir en héros ces Diables qui avaient porté si haut les couleurs de la Belgique.

DJ Hazard aux platines

Après un détour au château de Laeken pour être félicité par le roi Philippe en personne, les Diables prennent la direction de la Grand Place de Bruxelles, où quelque 8.000 Belges les attendent avec impatience. Sur le balcon de l'Hôtel de Ville, Eden Hazard a l’honneur d’ouvrir les festivités. Le capitaine des Diables ne met pas longtemps à enflammer le public. Il s’empare des platines et fait retentir le célèbre tube de Gala ‘Freed from Desire’. Le ton est donné.

Les Diables sont ensuite appelés un par un, chacun saluant la foule de façon plus ou moins originale. Quelques minutes plus tard, c’est un Eden déchaîné qui revient derrière le micro pour communier une nouvelle fois avec le public. Il entonne plusieurs chants dont le fameux “Waar is da feestje?”, au plus grand bonheur d’une foule qui savoure ce moment historique. Un véritable show du Brainois, qui ne manque pas non plus de mettre le staff à l'honneur, invitant notamment Thierry Henry à le rejoindre.

32 ans plus tard

Il fallait remonter à l’épopée mexicaine de 1986 pour trouver trace de telles scènes de liesse populaire dans notre pays. A l’époque, la génération des Franky Vercauteren, Eric Gerets et George Grün avait, de façon plus inattendue, elle aussi échoué en demi-finale du Mondial.

Le retour des Diables de Guy Thys avait alors été célébré en grande pompe. Cette année-là, pas moins de 20.000 supporters avaient pris d’assaut la plus belle place du pays pour fêter leurs héros. Si de telles images paraissent aujourd’hui peu réalistes en raison des restrictions sanitaires, tout le peuple belge n’attend qu’une chose: vibrer à l’unisson aux nouveaux exploits des Diables Rouges.



Toujours plus d'articles "battements de coeur" ?

- 3 : Leo Van der Elst écrit l'histoire du football belge lors de la Coupe du monde au Mexique en 1986
- 4 : la France brise le rêve de la Belgique au Mondial 2018
- 5 : Peter Prendergast, l'arbitre jamaïcain devenu l'ennemi public numéro 1 de la Belgique en 2002
- 6 : David Platt renvoie les Diables Rouges à la maison au Mondial 1990
- 7 : Kevin De Bruyne profite du travail de Lukaku et met le Brésil dans les cordes
- 8 : le chef-d’oeuvre de Michel Preud'homme contre les Pays-Bas au Mondial 1994
- 9 : Georges Grün envoie in-extremis les Belges à la Coupe du monde 1986 au Mexique
- 10 : le Pays de Galles met fin à l’ère Wilmots chez les Diables rouges à l’Euro 2016
- 11 : la Belgique sort vainqueur d'un match de légende contre l’URSS au Mondial 86
- 12 : L' arbitre Kurt Röthlisberger a infligé une grosse gueule de bois aux Diables Rouges lors de la Coupe du Monde 1994
- 13 : Filip De Wilde loupe ses sorties contre la Turquie à l'Euro 2000
- 14 : Les Diables Rouges connaissent un véritable triomphe à l’Euro 1980, mais la fin est tragique
- 15 : La Belgique décroche la troisième place contre l’Angleterre à la Coupe du monde 2018
- 16 : Quand Romelu Lukaku délivrait la Belgique au terme d’un match fou contre les Etats-Unis
- 17 : Erwin Vandenbergh surprend l’Argentine au Mondial 1982
- 18 : Quand Romelu Lukaku envoie la Belgique au Brésil
- 19 : Le jour où Maradona brisa le rêve mondial belge
- 20 : Saeed Al-Owairan réduit en miettes les Diables Rouges à la manière de Maradona au Mondial 94

Euro 2020

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top