Les moments forts de l’Euro : le but en or de Trezeguet

L'Euro de football nous a fait vivre des moments inoubliables, que  Proximus Pickx vous compile pour fêter le retour de la compétition. En 2000, David Trezeguet est entré à jamais dans les mémoires. Le Français a apporté à la France le but décisif contre l'Italie en finale du championnat d'Europe, organisé conjointement par la Belgique et les Pays-Bas.

On vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent (presque) pas connaître. Le 2 juillet 2000, la France, championne du monde en titre, affronte son éternel rival, l'Italie, au Feyenoord Stadion de Rotterdam en finale de l'Euro. Cette rencontre, haute en rebondissements, va alors connaître son dénouement dans les prolongations, lorsque David Trezeguet, monté au jeu en cours de partie, inscrira un but en or sous les yeux médusés de la Squadra Azzura.

Delvecchio met l'Italie aux commandes

Bien avant cela, l'entraîneur de l'Italie Dino Zoff pensait avoir trouvé la bonne tactique pour contrer la force offensive des Bleus, emmenés par Zinédine Zidane et Thierry Henry. La défense à 5 des Italiens, composée notamment de Fabio Cannavaro, Alessandro Nesta et Paolo Maldini, ne laissait que peu d'espace aux Français.

Malgré un très bon début de deuxième période de la France, comme souvent à cette époque, l'Italie prenait l'avantage à la 55e minute grâce à un corner subtilement joué entre Francesco Totti, Gianluca Pesotto et l'attaquant de l'AS Rome Marco Delvecchio.

La France arrache les prolongations

Au fil des minutes, la Squadra Azzura se rapprochait de plus en plus de son deuxième titre européen, après celui obtenu en 1968. Cependant, le sélectionneur français Roger Lemerre ne comptait pas offrir le trophée aux Italiens sur un plateau d'argent. Il décidait de lancer ses dernières forces offensives dans la bagarre. Sylvain Wiltord, David Trezeguet et Robert Pirès portaient alors les ultimes espoirs de l'Hexagone.

Dans le temps additionnel, le banc italien exultait déjà et n'attendait que le coup de sifflet final pour envahir le terrain. Seulement, sur un ultime coup franc tiré depuis son camp par Fabien Barthez, Trezeguet déviait le ballon de la tête pour Wiltord qui, après avoir contrôlé le cuir de la poitrine, croisait parfaitement sa frappe hors de portée du gardien Francesco Toldo. Tout était donc à refaire: place aux prolongations !

La volée sensationnelle de Trezeguet

L'Italie était KO debout. Physiquement et mentalement dans le dur, les troupes de Dino Zoff subissaient les assauts répétés des Français. Tour à tour, Henry et Zidane avertissaient la défense italienne.

C'est finalement sur un débordement sur la gauche de Robert Pirès que la décision est venue. Le milieu offensif, qui allait quitter Marseille pour Arsenal peu de temps après le sacre, prenait de vitesse Cannavaro et adressait un centre parfait à Trezeguet qui, d'une reprise de volée fantastique, offrait le titre européen à la France.

Par la suite, le but en or a disparu des règlements en 2004. L'Italie, elle, eu sa revanche en 2006 lors de la Coupe du monde organisée en Allemagne. La France, lâchée par son capitaine Zinédine Zidane en prolongations, s'inclinera aux tirs au but à la suite d'un raté de... Trezeguet.

Fan de notre série ? Retrouvez le chef-d’oeuvre de Marco van Basten

Euro 2020

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top