L'Angleterre et la Croatie seront les deux principaux prétendants au gain du groupe D de l'Euro, qui débute vendredi à Rome. L'Angleterre, pointée comme favorite du tournoi par Roberto Martinez, aura l'avantage de jouer ses trois matches à Wembley. Quant aux Croates, ils sauront s'appuyer sur un milieu de terrain de classe mondiale pour tenter de faire aussi bien qu'à la dernière Coupe du monde, où ils avaient échoué en finale devant la France.
Les Three Lions, jeunes mais talentueux, auront de nombreux atouts à faire valoir. En effet, le sélectionneur Gareth Southgate, en place depuis fin 2016, voit une génération arriver à maturité avec, entre autres, Raheem Sterling, Harry Kane ou encore Marcus Rashford. Cette saison, d'autres joueurs, plus jeunes encore, ont réalisé des prouesses. Phil Foden a été étincelant avec le champion d'Angleterre Manchester City, Mason Mount a illuminé le jeu de Chelsea alors que Jadon Sancho et Jude Bellingham ont brillé au Borussia Dortmund. Quatrième du dernier Mondial 2018, l'Angleterre semble en mesure de pouvoir décrocher un premier sacre continental, elle qui court derrière un trophée depuis la Coupe du monde 1966 organisée sur son sol.

L'issue de ce groupe D pourrait déjà se dessiner dès dimanche avec le duel entre Anglais et Croates, vice-champions du monde. Bien que battue par la Belgique dans son dernier match de préparation, l'équipe au damier reste un adversaire coriace. La Croatie, bien que portée par un redoutable trio médian composé de Luka Modric, Mateo Kovacic et Marcelo Brozovic, n'a gagné que quatre de ses treize derniers matches.

L'Écosse, troisième de son groupe qualificatif derrière la Belgique et la Russie, a validé son ticket via les barrages de la Ligue des Nations. Une victoire aux tirs au but contre la Serbie a permis aux Écossais d'enregistrer une 3e participation au tournoi continental. Les troupes de Steve Clarke auront à c?ur de franchir ce premier tour, ce qui constituerait une performance historique. Pour tenter d'y parvenir, la Tartan Army pourra notamment compter sur le latéral de Liverpool, son capitaine Andy Robertson, ainsi que sur le régulier milieu de terrain de Manchester United Scott McTominay. Jack Hendry, actif la saison dernière au KV Ostende, est lui aussi présent.

Enfin, la République tchèque a prouvé, en contraignant la Belgique au partage en mars, qu'elle était capable d'embêter les plus grands. Depuis lors, la phalange de Jaroslav Silhavy a toutefois été battue à deux reprises, au Pays de Galles puis en Italie. Grâce à la présence de plusieurs joueurs du Slavia Prague, la sélection s'appuie sur de nombreux automatismes et un esprit combattif, à l'image de son capitaine Vladimir Darida. Côté création et finition, les Tchèques pourront compter sur Tomas Soucek, auteur de 10 buts en Premier League avec West Ham, et Patrik Schick, 13 réalisations avec le Bayer Leverkusen cette saison.

Les matches du groupe D :
  • 13/06 à 15h : Angleterre - Croatie à Londres
  • 14/06 à 15h : Écosse - République tchèque à Glasgow
  • 18/06 à 18h : Croatie - République tchèque à Glasgow
  • 18/06 à 21h : Angleterre - Écosse à Londres
  • 22/06 à 21h : République tchèque - Angleterre à Londres
  • 22/06 à 21h : Croatie - Écosse à Glasgow