Epargnés l’an dernier par la poisse, les Lakers avaient connu une saison presque parfaite jusqu’au titre suprême. Quelques mois plus tard, le sort a décidé de s’acharner quelque peu sur la bande de LeBron James, de quoi la mettre en danger face aux Suns.

Une saison n’est pas l’autre et les Lakers de Los Angeles l’ont bien compris. Après le titre, ils pourraient bien être sortis des playoffs dès le premier tour cette année par les Suns qui revivent autour du duo Booker/Paul. Après quatre matches, les deux franchises sont à égalité. Il reste trois confrontations avec l’avantage du terrain pour Phoenix. Quand on sait que les fans sont de retour dans les salles, cela a son importance. 

Mais la série a peut-être basculé lors du Game 3 : touché à l’épaule lors du premier match, Chris Paul a laissé derrière lui cette douleur pour sortir une prestation aboutie avec 18 points, 9 passes décisives, 0 perte de balle et 3 interceptions. Le Point God qui a emmené dans son sillage le reste de ses équipiers puisque cinq autres joueurs ont terminé avec au moins 10 points dans ce match pour revenir à 2-2. Mais c’est un autre fait qui pourrait bien sceller le sort des Lakers. 

Davis, encore sur la touche

Dans les derniers instants de la première période, Anthony Davis attaque le panier via la ligne de fond avant de s’écrouler et de se tenir la jambe. Des images peu rassurantes pour les Lakers puisque l’intérieur grimaçait fortement. Il rejoignait ensuite les vestiaires en boitant, ne revenant jamais sur le parquet du Staples Center. Un nouvelle blessure pour Davis, déjà touché au genou lors du Game 3 alors qu’il avait loupé une bonne partie de la saison régulière après des blessures au mollet et au tendon d’Achille. 

Quand il est sur le terrain, même pas forcement à 100%, A.D. est une vraie menace pour les défenses adverses car il est capable de scorer un peu comme il le veut. Mais voilà, le physique ne suit pas forcement le talent du joueur de 28 ans, régulièrement écarté des parquets depuis le début de sa carrière même s’il semblait avoir éloigné la poisse ces dernières années. Pour le Game 5 de cette nuit, Davis est placé en "day-to-day " par le staff médical des champions en titre. Il devrait donc manquer cette confrontation. Reste à voir pour la suite de la série. 

All-in sur LeBron James

Sans Anthony Davis, Frank Vogel va devoir s’appuyer sur LeBron James. A 36 ans, le King va devoir porter sa franchise sur ses épaules pour pouvoir disposer de solides Suns. Il peut le faire, mais l’âge commence à se faire ressentir doucement. Même s’il est toujours énorme dans ses statistiques et qu’il peut faire basculer un match, comme lors du Game 3 lorsque Davis est sorti, LBJ est quand même diminué. Mais il ne pourra maintenant plus choisir quand accélérer, il devra être à fond à chaque seconde sur le parquet. 

Touché à la cheville lors de la saison régulière, le quadruple champion NBA n’a pas vraiment récupéré à 100% mais il devait faire son retour pour assurer la participation de son équipe aux playoffs. Il a déjà du porter une franchise sur ses épaules mais est-ce que l’histoire pourra se répéter? En tout cas, LeBron James est prêt comme il l’a dit à ESPN après le match de dimanche. « Ces épaules n’ont pas été construites pour rien. Donc si je dois mettre plus de poids dessus, ainsi soit-il. Qu’on gagne ou qu’on perde, je suis prêt pour le défi. »

Reste à voir si le King pourra contrer la fougue des joueurs de Phoenix. Mais, s'il y a bien un joueur qui peut relever ce défi, c’est LeBron James. 

Le Game 5 entre les Suns et les Lakers est à suivre, dans la nuit de mardi à mercredi à partir de 4h du matin, sur Eleven Sports 2, disponible dans l'option All Sports de Proximus Pickx.