Valorant : Sentinels remporte le Masters Reykjavik

Esports |

L’équipe nord-américaine des Sentinels s’est imposée face aux européens de Fnatic en grande finale du Masters : Reykjavik, point d’orgue de la deuxième étape du Valorant Champions Tour. L’équipe repart donc avec son premier titre interrégional ainsi qu’avec les 200 000 $ et les 400 points de classement réservés au vainqueur.

 

De Proximus

Partager cet article

Le premier évènement offline organisé par l’équipe de Riot Games sur Valorant aura tenu toutes ses promesses ! Les six jours de compétition se sont déroulées sans accrocs, et ont réuni plus d’un million de spectateurs lors de la grande finale opposant l’équipe des Sentinels, basée en Amérique du Nord, aux Européens de Fnatic. Ces derniers se sont inclinés sur le score de 3-0 face à des Sentinels qui ne leur ont laissé aucune chance.

Une victoire des Sentinels qui n’a, à posteriori, rien d’étonnant. Le roster a en effet démontré une maitrise du jeu et une exécution sans faille. Un constat assez simple vient encore nous le prouver : les Sentinels n’ont perdu aucune partie dans la totalité du tournoi. Au delà de ça, ils n’auront accordé aucun overtime à leur adversaire, sauf lors de la grande finale face à Fnatic.

Source : Colin Young-Wolff/Riot Games

Une finale qui fut d’ailleurs maitrisée de bout en bout par TenZ et ses coéquipiers. La première manche se disputait sur Split, le pick des Sentinels. La partie fut disputée, mais ce sont finalement ces derniers qui s’imposaient sur le score de 14 à 12.

Le match se poursuivait alors sur Bind, une map reconnue pour être la zone de confort des Fnatic. Mais rien n’y fait. Après une première phase d’attaque rondement menée, les Européens de Boaster prenaient l’eau et laissaient leur adversaire revenir sur eux. La réaction se fait tarder, et c’était finalement sur le premier overtime de leur compétition que les Sentinels s’adjugeaient du deuxième match (16-14). Balle de match pour l’Amérique du Nord.

La victoire au bout des doigts, les Sentinels s’engagaient sur Haven, leur deuxième choix, pour tenter de concrétiser leur performance. Les Sentinels prenaient alors une belle avance, jusqu’à ce qu’on pense les Fnatic battus. Malgré un soubresaut en fin de partie, la performance européenne est en dessous de celle de nos voisins d’outre-Atlantique, qui portaient le coup de grâce au terme de 24 manches disputées.

TenZ, SiCK, Zombs, dapr, et ShahZam prennent donc une avance considérable au classement régional, avec 400 points acquis. En Europe, les Fnatic sont en tête avec 350 points, suivis par Team Liquid et ses 250 points. Des compteurs qu’il faudra tenir à l’oeil à l’approche du Valorant Champions, ultime étape du circuit où plusieurs slots seront attribués en fonction du classement de chaque région.

Du côté de notre Belge Adil “ScreaM” Benrlitom et ses coéquipiers de chez Team Liquid, l’aventure s’est arrêtée prématurément lors du 4ème round du loser bracket. Ce sont d’ailleurs les Fnatic qui auront eu raison de l’équipe de l’ancien professionnel de CSGO.

Copyright visuel : Colin Young-Wolff/Riot Games

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top