Les espoirs belges entament leurs qualifications pour l’Euro 2023 au Kazakhstan ce vendredi (15h). Après la déception de la qualification manquée de peu l’année dernière, une nouvelle génération de Diablotins tentera de retrouver l’Euro pour la première fois depuis quatre ans.
Les protégés de Jacky Mathijssen ont longtemps cru pouvoir se qualifier pour l'Euro U21 2021 après deux victoires probantes contre l'Allemagne. Mais une fin de parcours catastrophique, avec des défaites en Moldavie et en Bosnie-Herzégovine, a sonné le glas des espoirs belges.

Pour cette nouvelle campagne, c'est un groupe très largement renouvelé qui a été appelé par Mathijssen. Seuls les défenseurs Marco Kana et Arthur Theate, le médian Aster Vranckx et l'attaquant Loïs Openda figurent toujours dans un groupe qui tentera de se qualifier pour l'Euro 2023, prévu du 9 juin au 2 juillet en Géorgie et en Roumanie, deux nations qualifiées d'office en qualité de pays hôtes.

"Un bon mélange"

Outre le Kazakhstan, le Danemark, la Turquie et l'Écosse seront les autres adversaires des Belges, qui a été versée dans le groupe I. Seize nations joueront la phase finale. Les neuf vainqueurs de groupe ainsi que le meilleur deuxième seront directement qualifiés. Les huit autres se disputeront les quatre derniers billets lors de barrages en septembre 2022.

"Il y a beaucoup de nouveaux visages et il sera intéressant d'observer le niveau qu'ils pourront atteindre”, avait déclaré Mathijssen lors de l’annonce de sa sélection. “Nous savons tous qu'ils ont du talent, nous voulons voir s'ils peuvent confirmer au niveau international. C'est un bon mélange entre ceux qui sont au début de leur carrière et d'autres qui ont déjà acquis un peu d'expérience."

Certaines nouvelles têtes sont bien connues des suiveurs de la Jupiler Pro League, puisqu’on retrouve notamment Michel-Ange Balikwisha, Hugo Siquet (Standard), Anouar Ait El Hadj, Lucas Lissens (Anderlecht) ou encore Maarten Vandevoordt (Genk). D’autres, comme Yorbe Vertessen (PSV Eindhoven), Amadou Onana (Hambourg) ou Largie Ramazani (Almería), évoluent à l’étranger.

La qualif' dans le viseur

Yari Verschaeren
et Charles De Ketelaere seront également de la partie, eux qui figurent dans la liste des réservistes de Roberto Martinez pour l'Euro 2020. Nicolas Raskin est lui absent en raison d'une blessure alors qu'Eliot Matazo, qui explose à Monaco, devrait entrer en ligne de compte en septembre pour défier la Turquie.

Tout ce petit monde n’aura évidemment qu’un seul objectif en tête: décrocher un quatrième ticket pour la phase de groupes de l’Euro, que les Diablotins n’ont plus atteint depuis 2019. Pour ce faire, il faudra d'abord franchir ce vendredi l'obstacle kazakhe, qui avait terminé quatrième (sur six) de son groupe en 2020.