13: Filip De Wilde loupe ses sorties contre la Turquie à l'Euro 2000

Dans le cadre de l'Euro 2020 de football, que tout le peuple belge attend comme le tournoi qui nous offrira enfin une victoire en tournoi international (en dehors des JO 1920), Proximus Pickx a épinglé 20 moments importants de l'histoire des Diables Rouges qui nous donnent la chair de poule... dans le bon ou dans le mauvais sens. Il y a 21 ans, la Belgique et les Pays-Bas organisaient conjointement le championnat d’Europe de football. Les Diables Rouges y réussiront le triste exploit d’être la première équipe hôte de l’histoire à ne pas se qualifier pour le deuxième tour. Le malheureux anti-héros de cet Euro 2000 fut notre gardien de l'époque, Filip De Wilde.

Le championnat d’Europe 2000 sera l'ultime chapitre de la carrière internationale de Filip De Wilde, alors âgé 35 ans. Connu pour être un gardien sobre et un homme peu loquace, le natif de Zele est resté dans l'ombre de Michel Preud'homme pendant des années. Mais à la fin des années 90, De Wilde, dont le palmarès comptait pas moins de sept titres et quatre coupes nationales, a pris la relève dans les cages belges.

Après une Coupe du monde 1998 décevante (la Belgique n'avait pas dépassé les poules), Filip De Wilde voulait faire de l’Euro 2000, à domicile, le point d’orgue de sa carrière internationale. Mais dans un groupe comprenant la Suède, l'Italie et la Turquie, la situation a pris une mauvaise tournure dès le premier match.

Alors que les Diables Rouges menaient 2-0 contre les Scandinaves, ces derniers sont revenus dans la partie grâce à une perte de balle stupide de De Wilde. "Je n'étais pas si mauvais avec mes pieds, mais pas comme les gardiens d'aujourd'hui", a déclaré De Wilde. "Heureusement, nous avons gagné le match et j'ai pu faire quelques autres arrêts après ma bourde."

Contre l'Italie, la Belgique s’est nettement inclinée (2-0), malgré un bon De Wilde. Le dernier match contre la Turquie s'annonçait donc décisif: un point suffisait à notre sélection pour atteindre les quarts de finale. 

Sükür détruit De Wilde

Pourtant, une fois encore, les choses ont mal tourné, avec cette fois des conséquences dramatiques. En première période, les Diables dominaient le jeu contre les Turcs et se procuraient les meilleures occasions. Mais sur un rare contre turc, De Wilde évaluait mal la trajectoire d’une longue balle en cloche. Hakan Sükür en profitait pour surmonter le gardien et placer une tête dans le goal vide. 

La Belgique a tenté de revenir dans le match après la pause, mais ne parvenait pas à marquer. Pire, Sükür a doublé l’avantage des siens à vingt minutes du terme. De Wilde a définitivement pris l’eau lorsqu’il a chargé Arif Erdem en pleine course, à une dizaine de mètres de sa surface. L’arbitre a immédiatement sorti le carton rouge, et c’est le joueur de champ Eric Deflandre qui a dû prendre place entre les poteaux.

Le point nécessaire n’a pu être obtenu et c’est rouges de honte que les Diables ont quitté leur propre championnat d’Europe, laissant l’Italie et la Turquie se qualifier pour le prochain tour.

Bouc émissaire

Après le match contre la Turquie, De Wilde a été enseveli sous un torrent de critiques. Un moment extrêmement difficile à vivre pour le portier belge. "De retour au camp de base, je n’arrivais pas à dormir. J’ai bu quelques bières avec d’autres joueurs. Mais même le whisky ne m'a pas aidé cette nuit-là", dit De Wilde.

Ce fut le dernier match international de De Wilde. Une triste fin pour le gardien dont la carrière est loin de se résumer à ce match raté. "Pour l'ensemble de mon parcours, il aurait peut-être été préférable que je ne joue pas à ce championnat d'Europe", a indiqué l’intéressé, très dur envers lui-même. 

Cependant, De Wilde a pu renverser la vapeur assez rapidement. Après un court congé, il a débuté une importante campagne de qualification pour la Ligue des Champions avec Anderlecht. Une victoire contre Porto au troisième et dernier tour a offert aux Mauve et Blanc leur ticket pour la C1, et De Wilde n'était pas étranger à ce succès. "Alors que les gens m'avaient enterré après l’Euro, j’ai joué peut-être le meilleur match de ma carrière un mois et demi plus tard contre Porto", a conclu le gardien belge.

Retrouvez ci-dessous les bourdes de Filip De Wilde avec la Belgique à l’Euro 2000. 



Toujours plus d'articles "battements de coeur" ?

- 14 : les Diables Rouges connaissent un véritable triomphe à l’Euro 1980, mais la fin est tragique
- 15 : la Belgique décroche la troisième place contre l’Angleterre à la Coupe du monde 2018
- 16 : quand Romelu Lukaku délivrait la Belgique au terme d’un match fou contre les Etats-Unis
- 17 : Erwin Vandenbergh surprend l’Argentine au Mondial 1982
- 18 : quand Romelu Lukaku envoie la Belgique au Brésil
- 19 : le jour où Maradona brisa le rêve mondial belge
- 20 : Saeed Al-Owairan réduit en miettes les Diables Rouges à la manière de Maradona au Mondial 94

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top