Sans surprise, le Bayern Munich a été sacré pour la neuvième fois consécutive en Bundesliga. Si les Bavarois ont occupé le trône de leader durant presque toute la saison, ils ont longtemps été talonnés par le RB Leipzig. Mais le 3 avril dernier, le club de la Saxe enterrait ses derniers espoirs de titre face au Rekordmeister.
Les saisons se suivent et se ressemblent en Bundesliga. En Allemagne, cela fait désormais neuf ans qu’aucun club n’est parvenu à devancer le Bayern Munich. Emmenés par un Robert Lewandowski stratosphérique, les Bavarois, en tête depuis la 13e journée de championnat, ont décroché leur 31e titre le 8 mai dernier, ne laissant une nouvelle fois que des miettes à leurs adversaires.

Cette saison, toutefois, l’ogre munichois a dû attendre la 32e journée de Bundesliga pour entériner son sacre. La faute à son dauphin, le RB Leipzig, qui fut le seul club capable de tenir un temps la cadence du Rekordmeister. Lors de la 27e journée, Leipzig recevait le champion en titre pour un choc décisif qui pouvait voir le club de la Saxe revenir à un petit point de la première place en cas de victoire. Tous les espoirs auraient alors été permis pour le club qui a découvert l'élite en 2016.

Un duel décisif

Mais il n’en fut rien. Alors que Leipzig contrôlait le ballon sans vraiment inquiéter Manuel Neuer, c'est le Bayern qui ouvrit le score, en tueur, sur sa seule occasion de la première mi-temps. Profitant d’un excellent travail de Thomas Müller, intenable, Leon Goretzka trouvait la faille peu avant le repos. Malgré de bonnes intentions, les hommes de Julian Nagelsmann payaient leur manque de réalisme et l’absence d’un vrai attaquant pour finir leurs occasions. Ils ne reviendront jamais au score.

Quant au Bayern, il décrochait un succès importantissime dans la course au titre, puisqu’il reléguait son adversaire du jour à sept points à autant de matchs de la fin du championnat. Un matelas plus que confortable pour le Rekordmeister, qui n’eut bientôt plus que la Bundesliga à jouer après son élimination en quart de finale de la Ligue des champions face au Paris Saint-Germain.

Leipzig patine

Cette défaite mit un réel coup au moral des Saxons, auteurs d’une fin de saison décevante et même pas loin de se faire chiper la deuxième place par un Dortmund revigoré. Pas perturbés outre mesure par les soucis extrasportifs opposant leur entraîneur Hansi Flick à son directeur sportif, les Munichois furent quant à eux sacrés champions sans même jouer à deux journées de la fin, grâce justement à la victoire de Dortmund sur Leipzig.

Pour tenter de briser l’hégémonie du Bayern Munich la saison prochaine, le RB Leipzig devra redoubler d'efforts, lui qui a déjà enregistré les départs de son défenseur Dayot Upamecano et de son coach Julian Nagelsmann pour... la Bavière.

Suivez la Bundesliga en intégralité sur Eleven Sports, disponible dans l'option All Sports de Proximus Pickx.