Au terme d’une saison haletante, l’Atlético Madrid a décroché le titre de champion d’Espagne. 7 ans après leur dernier titre, les Colchoneros ont devancé le Real et le Barça, les deux grands d’Espagne. Mais que retenir de cette saison de Liga ?
Au terme d’une saison perturbée par le covid-19 et des matchs joués dans des stades vides, le trophée de la Liga est revenu à l’Atlético Madrid. L’équipe de Diego Simeone a ainsi décroché sa 11e Liga, la première depuis 2014. Il a fallu attendre la dernière journée pour assister au dénouement final, alors que les yeux étaient rivés au Real et à Valladolid pour un chassé-croisé intense.
 
Au final, les deux équipes se sont imposées, bien qu’ayant été toutes deux menées. Une double victoire qui ne permet donc pas au Real de repasser devant. Tout aurait pu être cependant différent si les choses avaient tourné autrement lors de la précédente journée. L’Atlético Madrid recevait Osasuna et l’avait emporté 2-1 grâce à deux buts dans les dix dernières minutes dont une dernière réalisation de Luis Suarez. Assurément le tournant de cette fin de saison.
 
Les qualifiés européens

Outre l’Atlético Madrid, le Real et le Barça, c’est Séville qui accompagnera ces clubs en Champions League. Derrière, la Real Sociedad et le Betis ont validé leur ticket pour l’Europa League tandis que Villarreal disputera les barrages de Conference League.
 
Toutefois, Villarreal dispute ce mercredi la finale de l’Europa League. Une victoire enverrait le club en Champions League et redistribuerait les tickets européens. Villarreal reversé en C1, l’Espagne aurait droit à 5 clubs, et c’est le 8e du championnat, le Celta Vigo, qui jouerait en Conference League.
 
Une surprise nommée Vigo
 
Le Celta, justement, est la bonne surprise de cette année en Liga. Ces dernières saisons, le club avait surtout pour habitude de lutter contre la relégation. Mais les changements opérés cette année ont redonné vie à un club qui a dans l'histoire déjà réalisé de beaux parcours européens. Battu lors de dernière journée, le club de Galice était assuré de finir 8e, grâce en partie à sa belle série de 5 victoires consécutives juste avant. Ils avaient notamment écarté définitivement le Barça de la course au titre.
 
A l’inverse, la déception est venue de Valence. Mais peut-on encore réellement parler de déception quand on sait les tracas qui animent le club depuis quelques saisons ? En terminant à une anonyme 13e place, le club Che a fini plus proche de la zone de relégation que des places européennes.
 
Huesca, Valladolid et Eibar s’en vont
 
Dans le fond du classement, trois clubs disent au revoir à la Liga et plongent en deuxième division. Il s’agit de Huesca, Valladolid et Eibar. Si Valladolid et Eibar étaient condamnés depuis la 37e journée, Huesca avait encore l’espoir de sauver. Mais le partage obtenu face à Valence, combiné à la victoire de Elche en a décidé autrement. Ce n’est pas une surprise cette saison de voir ces trois clubs terminer aux dernières places puisqu’ils les ont occupés quasiment toute l’année.
 
Messi encore meilleur buteur
 
Du côté des joueurs, c’est Lionel Messi qui remporte le titre de meilleur buteur. Le joueur, dont l’avenir au Barça est encore flou, a scoré à 30 reprises cette saison. Son premier poursuivant, Gerard Moreno, s’est arrêté à 23 buts.
 
Pour les assists, c’est Iago Aspas qui remporte le trophée avec 13 passes décisives délivrées tout au long de la saison. Llorente est derrière lui avec 11 assists.
 
Suivez la Liga tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.