Les championnats professionnels en Belgique sont depuis des années déjà des compétitions où les joueurs étrangers reçoivent davantage de chances que les talents locaux. En 1A, depuis plusieurs saisons, la balance penche du mauvais côté, tandis qu’en 1B, il y a encore toujours plus de joueurs belges qu’étrangers. Cela n’empêche pas notre antichambre de l’élite d’être dans le top des compétitions avec le plus de joueurs étrangers dans les noyaux et dans les onze de base.

Lors de la saison écoulée, 42,8% des joueurs sous contrat en 1B n’étaient pas Belges contre 57,1% en 1A. La participation au jeu des joueurs étrangers a été encore plus élevée. Ainsi, les footballeurs étrangers ont obtenu 46,6% du temps de jeu, tandis qu’en 1A, on atteint un pourcentage de 63,4%. Ces deux championnats font partie du top européen dans ce domaine.

Au deuxième étage du football professionnel, seul le Luxembourg (Ehrenpromotion) et l’Angleterre (Championship) ont aligné davantage d’étrangers que dans notre 1B Belge. La différence avec des pays comme l’Espagne  (24,9%), les Pays-Bas (25,6%), l’Italie (28,4%) et l’Allemagne (29,4%) est énorme.
 
1. Ehrenpromotion (Luxembourg): 57,6%
2. Championship (Angleterre): 49,1%
3. 1B Pro League (Belgique): 46,6%
4. Challenge League (Suisse): 43,8%
5. Liga 2 (Portugal): 43,0%
 
Ce qui est par ailleurs également frappant, c’est que les deux montants cette année sont également les équipes où les joueurs étrangers ont eu le plus de temps de jeu, tandis que les deux équipes où les joueurs étrangers ont eu le moins de temps de jeu ont terminé aux deux dernières places. Trois équipes ont aligné cette saison plus de joueurs étrangers que de joueurs belges.
 
1. RFC Seraing: 73,4%
2. Union SG: 69,7%
3. KVC Westerlo: 66,3%
 
4. RWDM: 48,2%
5. Lommel SK: 44,2%
6. SK Deinze: 25,9%
7. Lierse K.: 24,7%
8. Club NXT: 20,6%