14 : les Diables Rouges connaissent un véritable triomphe à l’Euro 1980, mais la fin est tragique

Dans le cadre de l'Euro 2020 de football, que tout le peuple belge attend comme le tournoi qui nous offrira enfin une victoire en tournoi international (en dehors des JO 1920), Proximus Pickx a épinglé 20 moments importants de l'histoire des Diables Rouges qui nous donnent la chair de poule... dans le bon ou dans le mauvais sens. Avec les récents succès de la génération dorée des Diables Rouges, on en oublierait presque que la Belgique a également montré de belles choses lors de tournois internationaux par le passé. La Belgique a atteint la finale du championnat d'Europe en 1980. Jetons un coup d'œil en arrière.

Oubliez un instant les demi-finales perdues des Coupes du monde 1986 et 2018. Dans l'histoire du football belge, deux finales ont été disputées lors d'un tournoi international. La première finale remonte à 1920, lorsque la Belgique a remporté le tournoi olympique de football. L'autre finale était celle du championnat d’Europe 1980 en Italie.

Avant de nous concentrer sur cette finale, revenons un peu en arrière. La route vers le premier tournoi majeur sous la direction de Guy Thys n'a pas été facile. Lors des qualifications, l'équipe a commencé par quatre nuls. Après une victoire contre la Norvège, une confrontation avec le Portugal, le favori du groupe, a suivi. Wilfried Van Moer, qui a été persuadé de revenir dans l'équipe nationale, a assuré une victoire 2-0 pour les Belges. Au final, la Belgique a terminé en tête du groupe et les Diables Rouges ont participé au Championnat d'Europe pour la deuxième fois de leur histoire.

Groupe de la mort

Comme si la qualification n’avait pas été assez difficile, la Belgique s'est retrouvée dans le "groupe de la mort". Les adversaires de la phase de groupe étaient du top comme l'Angleterre, l'Espagne et le pays hôte, l'Italie. Personne ne s'est soucié des chances des Belges, qui n'avaient que des joueurs de la première division belge à ce tournoi.  

Les Diables Rouges ont commencé par un match nul 1-1 contre l'Angleterre. Le match a donné lieu à de nombreuses controverses en dehors du terrain. Les hooligans anglais n'ont pas apprécié le résultat contre la Belgique. La police italienne a dû utiliser des gaz lacrymogènes pour mettre fin aux émeutes dans les tribunes. Le match suivant, les Diables Rouges rencontrent l’Espagne et s’imposent 2-1. 

Seuls huit pays ont participé au championnat européen, répartis en deux groupes. Seul le vainqueur du groupe se qualifiait pour la finale. Au vu des résultats, un match nul contre l'Italie suffisait à la Belgique pour atteindre la finale. Mais le pays hôte avait d'autres plans. Avec quelques tacles méchants, les Italiens ont tenté de déstabiliser les Diables Rouges. Wilfried Van Moer a même dû quitter le terrain inconscient après un coup de genou de Romeo Benetti. Heureusement, les Belges n'ont pas craqué. Le match s'est terminé par un 0-0, la Belgique a survécu au groupe de la mort et peut aller défier en finale l'Allemagne de l’Ouest.

Battu par le monstre de la tête

Le théâtre de la finale était le stade olympique de Rome. Ce dernier match n'aurait pas pu commencer plus mal. Horst Hrubesch a ouvert les débats après seulement dix minutes. Mais un quart d'heure avant la fin, les Belges ont bénéficié d'une aubaine. François Van der Elst est mis à terre en dehors de la surface de réparation, mais la Belgique obtient un penalty. René Vandereycken a accepté le cadeau à bras ouverts.

La finale se dirige vers la prolongation, mais c'était sans compter sur Hrubesch. L'attaquant, connu en Allemagne sous le nom de "das Kopfballungeheuer", ou le monstre de la tête, a frappé, sans pitié, à la 88e minute.

Le championnat d'Europe de 1980 sera à l'origine d'un certain nombre de grands moments dans la décennie. Deux ans plus tard, les Belges battent le champion du monde argentin lors du match d'ouverture de la Coupe du monde 1982 et atteignent les demi-finales de la Coupe du monde 1986. L'ancien entraîneur national Guy Thys a été très clair dans une interview en 2000 au sujet de ce championnat européen de 1980. "L'équipe qui a atteint la finale en 1980 était beaucoup plus forte que celle de Mexico 1986".

Revivez le championnat d'Europe des Belges de 1980 via la vidéo de Sporza.

 


Toujours plus d'articles "battements de coeur" ?

- 15 : la Belgique décroche la troisième place contre l’Angleterre à la Coupe du monde 2018
- 16 : quand Romelu Lukaku délivrait la Belgique au terme d’un match fou contre les Etats-Unis
- 17 : Erwin Vandenbergh surprend l’Argentine au Mondial 1982
- 18 : quand Romelu Lukaku envoie la Belgique au Brésil
- 19 : le jour où Maradona brisa le rêve mondial belge
- 20 : Saeed Al-Owairan réduit en miettes les Diables Rouges à la manière de Maradona au Mondial 94

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top