Roberto Martinez, Raymond Goethals et Guy Thys réunis : la Belgique, c’est #DEVILTIME

Diables Rouges |

A l’approche de l’Euro, la tension monte et les fédérations rivalisent d’imagination pour mobiliser leur nation. En Belgique, on a virtuellement fait appel à deux entraineurs légendaires pour épauler Roberto Martinez. 

 

De Proximus

Partager cet article

Imaginez la Grand-Place de Bruxelles (la plus belle du monde) de nuit, vide et silencieuse. Seul un bruit de pas se fait entendre. De dos, l’on découvre une silhouette inoubliable pour les Belges: celle de Raymond Goethals, entraîneur fédéral de 1966-1976 et son mythique long manteau de tissu style inspecteur Colombo. 

Le vainqueur de la Ligue des champions avec Marseille est rapidement rejoint par Guy Thys, sur le banc des Diable Rouges de 1976-1989 et de 1990-1991. Un duo qui se transforme en trio avec l’arrivée de Roberto Martinez. S'en suit une discussion qui rappelle de bons souvenirs à de multiples générations. 

2021, l'année des Diables ? 

Les 3 hommes évoquent alors les plus grands moments de la sélection : 1972 et la troisième place des Diables à l’Euro, Mexico 1986 et la ferveur populaire sur la Grand-Place de Bruxelles et enfin la dernière campagne mondiale qui s'est soldée par une médaille de bronze décrochée en Russie il y a 3 ans. "Je suis certain que 2021 va être notre année" lâche Roberto Martinez avant que les 3 hommes ne rejoignent le balcon de l’Hôtel de ville. 

De là haut, l’actuel sélectionneur national harangue une dernière fois les Belges: "Il est temps de tout donner, de supporter plus fort, de rêver plus grand. La Belgique, c’est #DEVILTIME !"

Le #DEVILTIME qui va suivre les Diables rouges tout au long de cet Euro 2020 et qui a même été peint sur la Grand-Place de notre capitale. 

Un spot disponible sur les différents médias de la fédération belge de football et qui donne envie de rapidement être à l’Euro 2020. 
 

 

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top