Les noms des six finalistes du prestigieux Concours musical Reine Elisabeth, dédié cette année au piano, ont été proclamés samedi soir à Flagey. La finale, qui débutera le lundi 24 mai, aura un accent russe mâtiné de japonais, avec respectivement trois et deux finalistes originaires de Russie et du Japon.
Les six finalistes sont Vitaly Starikov (Russie), Tomoki Sakata (Japon), Keigo Mukawa (Japon), Sergei Redkin (Russie), Dmitry Sin (Russie) et Jonathan Fournel (France).

La finale se tiendra du 24 au 29 mai au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, avec le Belgian National Orchestra dirigé par Hugh Wolff. Chaque soir, un des six finalistes se interprétera un concerto au choix, ainsi que l'oeuvre inédite écrite spécialement pour cette session par Bruno Mantovani et intitulée "D'un jardin féérique".

En fonction de leur ordre de passage, les finalistes entreront à la Chapelle Reine Elisabeth à raison d'un par jour, pour étudier l'oeuvre imposée en finale. Leur séjour est organisé selon le protocole sanitaire établi. "Samedi, jour où ils seront présents tous les six, une rencontre digitale en visioconférence est prévue avec Sa Majesté la Reine Mathilde, dont le Concours bénéficie du Haut Patronage. La rencontre des finalistes avec Bruno Mantovani, compositeur de l'oeuvre imposée, aura également lieu en visioconférence", précisent les organisateurs.

Le classement des lauréats aura lieu le samedi 29 mai en fin de soirée. 

Le prestigieux concours musical, consacré cette fois au piano, avait été reporté l'an dernier en raison de la pandémie de coronavirus. Sur les 74 candidats sélectionnés, 58 avaient finalement présenté la première épreuve, en raison de quelques désistements. Aucun Belge n'avait été retenu.

Le contexte sanitaire a également conduit les organisateurs à ramener le nombre de demi-finalistes à 12 et non pas 24 comme habituellement. En finale, ils seront donc six, contre 12 lors des précédentes éditions.