Vous sentez-vous enfin prêts à rejoindre la compétition Pokémon? Les notions vues dans le dossier précédent vous sont-elles maintenant familières au point de produire votre propre équipe de choc? Vous avez déjà franchi un large cap mais pour devenir le meilleur dresseur, il vous reste encore quelques compétences à maitriser. On s’y attèle dès maintenant, accrochez-vous !

 

Au programme cette fois-ci, nous commencerons par les pointsde matières qui n’ont été qu’éphémères au cours de l’histoire Pokémon telles que la Méga-Évolution ou le Bracelet Z, mais dont la compréhension demeure essentielle. Le Dynamax étant une particularité de la génération actuelle, il est naturel que nous l’abordions aussi. Cependant, on estime que la durée de vie de ce gigantisme sera limitée à cet opus et non aux suite de la licence officielle.

Nous continuerons en abordant l’élevage du Pokémon destiné à l’exploitation stratégique et de la manière dont il faut le dresser pour l’équiper des statistiques que vous lui désierez, tout en abordant les thématiques d’IV et d’EV. Nous terminerons par expliquer brièvement les mécanismes de Smogon, ce que cet institut représente vraiment, du VGC!

Bracelet, double-évolution et gigantisme

Introduite depuis la sixième génération, la Méga-Évolution demeure l’un des éléments les plus anciens par ordre chronologique et le plus apprécié des fans de la série. Il constitue de fait une évolution supplémentaire pour des familles de Pokémons déjà bien développées. Trois stades évolutifs ne suffisant pas, il arrive parfois qu’une quatrième évolution surgisse, ce qui se traduit par une augmentation ciblée ou générale de statistiques du Pokémon et fait de certains anciens des adversaires encore plus redoutables. Les exemples les plus probants sont des Pokémons comme Méga-Dracaufeu ou Méga-Mewtwo qui au, vu de leurs statistiques hallucinantes, sont devenues des spécimens incontournables de la catégorie Uber.

Le Bracelet Z permet l’activation de la Force Z et donc des capacités Z au cours des jeux de la 7ème génération. Les jeux se déroulant dans la région d’Alola, inspirée de Hawaï, il n’est pas inhabituel d’apercevoir parfois des dresseurs pratiquant une danse rituelle afin d’activer une capacité Z boostant les statistiques initiales d’une des quatre attaques du Pokémon allié. Il existe aussi des capacités Z de statut qui comme leurs noms l’indiquent, s’occupent essentiellement du statut du Pokémon.

La plus-value stratégique réside dans le fait qu’une attaque Z savamment bien orchestrée peut éliminer rapidement un ennemi pour laisser place au suivant ; il faudra cependant bien placer cette attaque car vous n’aurez l’occasion de n’en lancer qu’une par combat. La réflexion avant l’action sera donc de mise.

Le Dynamax, introduit dans la huitième et dernière génération, constitue l’élément le plus abusif dans la stratégie Pokémon car il permet de rendre ses Pokémon géants et de leur attribuer une série de gros avantages. Des privilèges si déséquilibrés qu’ils ont fait l’objet d’un vote par le conseil de Smogon concernant leur utilisation lors des tournois officiels. Résultat: une majorité de 87% du conseil s’est rapidement alignée sur le fait que leur utilisation serait synonyme d’un bannissement direct.

Les règles du VCG variant à chaque fois, il est difficile de mettre une ligne commune aux règles des tournois organisés par la licence; il arrive parfois que certains Dynamax soient autorisés, parfois aucun, etc …

En conclusion, chaque génération connait son lot de nouveautés mais la particularité la plus intéressante, intuitive et la plus appréciée des fans pour la stratégie Pokémon restera la Méga-Évolution qui risque de repointer le bout de son nez lors d’une prochaine génération… Wait and see.

Individual Values (IV) & Effort Values (EV)

Rentrons maintenant dans un pan un peu plus technique de la matière: les Individual Values (ou IV). Derrière ce nom un peu barbare se cachent en réalité des chiffres compris entre 0 et 31, créés aléatoirement lorsque le Pokémon est attrapé ou après qu’il ait éclot de son œuf.

A chaque statistique est corrélé une part d’IV où 1 IV correspond à un point dans la statistique associée. Dans la pratique, si l’on parle d’un Carchacrock 6IVs (tel qu’on le voit sur l’image ci-dessus), on veut dire par là qu’il possède 31 IVs pour chaque statistique et donc 31 point supplémentaires pour chaque statistique, ce qui constitue un avantage considérable mais défini aléatoirement.

Bien évidemment, après lecture de ce paragraphe, la question est sur toutes les lèvres : Comment contrôler cette statistique aléatoire en tant qu’éleveur de Pokémons?

Pour être franc avec vous, la seule possibilité tangible est disponible de par le breed (la reproduction). Ce n’est qu’au bout d’un certain nombre de tentatives de reproductions et d’oeufs que vous obtiendrez le spécimen parfait. Pour obtenir le 6IVs, il vous faudra accoupler un Métamorph 6IVs, trouvable dans les hautes herbes, à un parent auquel vous voulez obtenir son enfant, par exemple Carchacrock, auquel au minimum 5IVs lui seront associés. Pour vous donner un ordre de grandeur, si vous faites éclore 50 oeufs avec ces parents, vous aurez 60% de chance d’obtenir un enfant 6IVs. Pour que le parent atteigne ces 5IVs, diverses méthodes existent tels que le faire porter des objets particuliers pendant son dressage comme la Poignée Pouvoir ou encore le Noeud Destin, permettent ainsi un partage plus qu’intéressant des IVs du parent à l’enfant.

Les Effort Values (EV), quant à eux, sont obtenables au cours du jeu et leur valeur est modifiable par des opérations bien précises. 4 EV correspondent à 1 point dans la statistique associé. Notez que pour chaque statistique, la valeur des EV va de 0 à 255. Cependant, leur effet sur les statistiques se fait par tranche de 4; il y aura un maximum de 252 à donner en stratégie à un Pokémon dans l’une de ses statistiques. 252 EV ajoutent 63 points à une statistique (63 x 4 = 252). Autre caractéristiques intéressante à noter : toute statistique confondue, la somme des EV ne peut pas excéder 510. Pour terminer, le principe de 4 EV pour 1 point fait que seuls les 508 premiers EV ont une utilité: un Pokémon aura toujours 2 EV qui ne lui serviront à rien au niveau de ses statistiques.

Il y a énormément d’objets qui permettent de contrôler la répartition des EV et il est utile de s’informer sur la toile des différentes possibilités avant d’en attribuer à votre Pokémon. Il s’agit cependant d’un travail de longue haleine car il oblige le contrôle systématique de la créature depuis sa naissance pour en faire un être complètement exploitable dans la stratégie de combat Pokémon. Cependant ce n’est pas une notion à oublier. Tel que l’image ci-dessus le précise, un Carchacrock aux EV bien distribués peut avoir un gain de statistiques probant.

A noter que ceci est seulement applicable pour les cartouches Pokémon et non le simulateur de combat Showdown dans lequel cette répartition se fait automatiquement, et donc beaucoup plus facilement!

L’université Smogon

Nous l’avons mentionné dans le dossier précédent et le mentionnons aussi dans cette article, un outil prépondérant à l’aube de notre ère numérique demeure les services proposés par Smogon au cours de votre formation stratégique et compétitive.

De son nom complet ‘Smogon University‘, on fait donc ici mention d’un site anglophone construit au fil du temps par des fans et pour des fans constituant ainsi une référence internationale en la matière!

Créé le 18 décembre 2004 par l’internaute chaos, célèbre pour avoir rendu populaire les systèmes de tier-stratégiques, il a permis entre autres de ne pas mélanger tous les monstres de poche en un bloc compact pour en donner une matière plutôt amère mais plutôt favoriser la diversité de leur genre et faire jouer chacun d’entre-eux dans un tier qui lui est propre.

Trois types de services sont disponibles sur Smogon, à commencer par la partie forum où vous pourrez vous informer à travers différents débats sur les tiers stratégiques, sur l’évolution même de la stratégie ou encore participer aux tournois organisés la communauté. La deuxième partie se consacre aux articles et analyses à travers des centaines de fiches stratégiques et guides en lien direct avec la compétition Pokémon.

La dernière partie consiste à proposer LE simulateur de combat de référence nommé Pokémon Showdown, une prouesse des temps modernes arrivant à retranscrire les combats Pokémon cartouche sur PC. Il est vraiment utile pour un futur compétiteur d’utiliser ce simulateur car il rend les combats plus rapides et la répartition des EVs, IVs, attaques et niveaux plus facile. Il vous permettra en fait de commencer vos combats officiels avec une team déjà bien préparée, sans perdre des semaines à faire les préparatifs sur cartouche. Rien ne vous empêche plus tard de retranscrire vos équipes sur cartouche pour ainsi participer aux tournois physiques du VGC.

Et le VCG, alors?

Le VGC, Video Game Championships, représente la compétition officielle de The Pokémon Company International (TPCi). Chaque saison dure un an environ et se joue en local, régional, national puis international. La compétition est toujours jouée en combats duo et au niveau 50 où vous choisissez avant le combat 4 créatures parmi 6.

Les modalités d’acceptation de certains types de Pokémons comme les légendaires sont affichées avant chaque compétition et varie de génération en génération. Comme on vous le disait, les différentes réglementations évoluent bien entendu de versions en versions.

Les matches sont joués en BO3 : le premier à gagner 2 manches remporte le combat. Une manche ne dépasse généralement pas les 15 minutes.

Utiliser deux Pokémons de la même espèce est interdit. De même pour deux objets identiques.

Nous terminons ainsi sur cette touche ce dossier et nous espérons que les trois précédents dossiers vous ont donné les informations nécessaires pour les plus curieux d’entre-vous, du monde compétitif ou du monde des Pokémons et peut-être permettre à certains de se rejoindre au cours d’une compétition officielle, qui sait …

Copyright : Pokémon et Smogon University