Les matchs de légende: la miraculeuse remontada de Marseille contre Montpellier

L'Olympique de Marseille est un grand club français, qui a connu des hauts et des bas. Plusieurs années après avoir remporté la Ligue des champions en 1993, le club phocéen réussira un autre exploit lors d’un "simple" match de championnat national, remporté 5-4 contre Montpellier.

C'est un match qui restera à jamais gravé dans la mémoire des supporters marseillais. La saison 1998-1999 n’en était qu’à sa 3e journée, et elle allait pourtant connaître un scénario complètement fou. Le 22 août, l’Olympique de Marseille accueillait Montpellier. En première mi-temps, les supporters présents au Stade Vélodrome se sont liquéfiés sur place. Après 45 minutes, le marquoir affichait 0-4 en faveur des visiteurs, grâce aux buts d’Ibrahima Bakayoko (deux fois), de Laurent Robert et de Franck Sauzée. Un parfum d’humiliation était dans l’air. 

La prédiction de Courbis

Rolland Courbis, alors entraîneur de Marseille, s'est exprimé après coup sur cette première période désastreuse. "À la mi-temps, je suis tombé sur Michel Mézy (le manager de Montpellier, ndlr) et Louis Nicollin (le président de Montpellier). Ils sont venus vers moi pour me réconforter. Ça m'a énervé ! Je leur ai répondu : "Pourquoi vous me consolez? On va gagner 5-4 !".

Durant la premier quart d’heure suivant la pause, Marseille ne semblait pas en mesure de réaliser un miracle. Mais aux 61e et 62e minutes, Florian Maurice et Christophe Dugarry ont soudainement trouvé le chemin des filets coup sur coup. À 2-4, les fans marseillais ont repris espoir.

Dix minutes plus tard, Dugarry a marqué le 3e but des siens, et tout le monde a compris que le vent était en train de tourner. Il ne restait que 20 minutes à l’OM pour réussir l’impossible. Eric Roy a égalisé à la 84e minute, et c’était déjà un exploit en soi d’avoir remonté un retard de quatre goals. Alors que dire quand Laurent Blanc a donné l’avantage aux Phocéens à la 90e minute? L’immense explosion du Stade Vélodrome suffisait pour décrire ce qui venait de se produire. 

Aucune organisation

Courbis a ainsi vu sa prédiction se réaliser. "Quand on est revenu à 4-3, cela tenait plus du miracle que de l'exploit sportif. Il n'y avait plus d’organisation, on jouait avec trois défenseurs et un seul milieu de terrain ...", avait-il déclaré aux médias français à l’issue du match.

Après ce match, le coach a prophétisé que Marseille serait champion cette année-là. Malheureusement, Courbis n’avait pas vu juste, cette fois. Mais ce n’était pas passé loin, car Bordeaux a gagné le titre avec un seul point d’avance sur l’OM.

Fan de notre série? Revivez le sacre olympique du Nigéria contre l'Argentine.

Ligue 1

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top