Trois jours après avoir récolté un point mérité à la Luminus Arena, le Sporting d'Anderlecht affronte de nouveau le Racing Genk ce samedi, 20h45, au Lotto Park. Si les Mauve et Blanc veulent arracher la deuxième place qualificative pour la Ligue des champions, il faudra impérativement l'emporter pour revenir à hauteur des Limbourgeois au classement.
Décidément, le Racing Genk est une équipe qui sourit au Sporting d'Anderlecht cette saison. En dehors de l'élimination en Coupe de Belgique, où les troupes de Vincent Kompany sont passées complètement à côté, les Mauve et Blanc ont à chaque fois tenu la dragée haute aux Limbourgeois en championnat en prenant le dessus physiquement et mentalement sur leur adversaire. La preuve encore une fois ce samedi lors de la quatrième journée des Champion's playoffs ?

Le trio offensif de Genk isolé

Après deux victoires méritées en phase classique, les Bruxellois sont parvenus ce mercredi à ramener un point de la Luminus Arena malgré les qualités d'un opposant qui restait sur deux succès convaincants, dont un éclatant face au Club de Bruges. De l'avis de tous, les partenaires de Anouar Ait El Hadj, qui semble dans son jardin dans le Limbourg, auraient même pu revendiquer un peu plus au vu de la physionomie de la rencontre. "On a joué contre une équipe de Genk en confiance et on a réussi à les sortir du match", s'est d'ailleurs félicité le coach anderlechtois au micro d'Eleven.

Rétrospectivement, la tactique de la maison mauve était assez clair: étouffer le milieu du Racing et faire travailler défensivement les hommes forts de l'effectif limbourgeois. Ce n'est pas anodin si Theo Bongonda, sans doute émoussé, est passé complètement à côté de son match alors que Roberto Martinez se trouvait en tribunes. Patrik Hrosovsky, Bryan Heynen et Kristian Thorstvedt, eux, ont dû chasser le ballon pendant une bonne partie de la rencontre et ont perdu beaucoup d'influx nerveux, ce qui les a empêchés d'abreuver leur trio offensif.

Anderlecht en recherche d'efficacité

Heureusement pour les Limbourgeois, de plus en plus tendus au fil de la rencontre, ils ont été sauvés, comme souvent, par le meilleur buteur de la compétition, Paul Onuachu. Les ouailles de John van den Brom ont également pu compter sur la maladresse des Anderlechtois qui ont eu les opportunités de mettre fin à tout suspense bien avant l'égalisation de l'international nigérian. Si Maarten Vandevoordt a effectué de belles parades, Yari Verschaeren, entre autres, aurait pu notamment creuser l'écart en remportant son face à face juste avant le repos avec le portier des Diablotins.

Une chose est sûre, le Sporting d'Anderlecht devient petit à petit une équipe mature. Avec un peu plus de bagage, les Mauves l'auraient certainement emporter encore une fois à la Luminus Arena. La réalité étant ce qu'elle est, les Limbourgeois sont cependant toujours en position de force pour terminer à la deuxième place du championnat et ils ont désormais quelques jours afin de se préparer à la manche retour. Avec trois points de retard au coup d'envoi samedi, Lukas Nmecha et les siens savent que tout autre résultat que la victoire les écarterait sans doute définitivement de la course à la Ligue des champions.

Suivez le choc entre Anderlecht et Genk ce samedi, 20h45, sur Eleven Pro League 1, disponible dans l'option All Sports de Proximus Pickx.