Les clichés dans les films sur les technologies et la communication

La technologie a un énorme impact sur nos vies et a considérablement modifié nos manières de communiquer. Pourtant, le cinéma ne semble pas encore avoir pris en compte la totalité de ces évolutions. Subsistent encore quelques clichés dans les films sur la technologie, qui prêtent à sourire. 

Raccrocher sans dire au revoir

Les conversations téléphoniques dans les films ne servent qu’à soutenir l’intrigue. Les personnages ne semblent donc pas s’embarrasser de la politesse ! Une fois l’information principale communiquée au spectateur, les protagonistes raccrochent simplement sans se dire au revoir. Comment font-ils pour savoir qu’il est temps de raccrocher ? À croire qu’un lien télépathique leur permet de savoir quand la discussion est finie sans se le dire ! Ces fins abruptes de coups de fil ont peu de chance d’arriver dans la vraie vie sans vexer le destinataire…

Les hackers n’utilisent que leur clavier

Aux origines de l'informatique, il est vrai que le codage était à la base de toute utilisation de cette nouvelle technologie. Aujourd’hui, les interfaces utilisateurs sont quand même beaucoup plus abordables et simplifiées, de sorte qu’on puisse les utiliser sans avoir une connaissance pointue. S’il est normal que les hackers chipotent dans le codage pour obtenir les informations désirées, déjouer un pare-feu ou pénétrer sur une base de données confidentielle, ils n’utilisent jamais leur souris. On imagine que cela donne au hacking une tension supplémentaire, en pianotant comme s’il s’agissait d’un sport olympique, mais cela est fort peu réaliste. 

Les vidéos raflent des millions de vues instantanément

Hollywood n’a pas bien compris comment fonctionnent les réseaux sociaux. La viralité est souvent un hasard plus qu’autre chose, qui survient bien trop facilement au cinéma ! Lorsqu’un personnage publie une vidéo humiliante de quelqu’un, celle-ci comptabilise très rapidement des millions de vues, même lorsqu’elle ne contient rien de follement intéressant. Dans ‘Glee’, par exemple, une vidéo de leur coach de pom-pom girl devient virale en un instant. Elle fait non seulement le tour du lycée, mais elle devient aussi un phénomène national et se conclut par… un duo avec Olivia Newton-John, dont la chanson était utilisée. Difficile à croire dans la vraie vie ! 

Les répondeurs sont toujours utilisés

Nous sommes tous d’accord que s’il y a bien une technologie qui meurt actuellement de sa belle mort, c’est la boîte vocale. Les messages instantanés, ou encore les notes audio sur les réseaux sociaux, ont tout simplement remplacé notre bonne vieille messagerie. Plus encore sur un téléphone fixe ! Dans les films, pourtant, cet outil ne quitte pas nos héros et continue d’être un ressort comique et/ou dramatique courant. Il n’est pas rare que le premier réflexe d’un protagoniste qui rentre chez lui soit d’écouter la boîte vocale de son téléphone fixe, ou encore qu’un message s’enclenche à un mauvais moment avant qu’il n’ait le temps de prendre l’appel. C'est d'ailleurs à cette maladresse que l'on doit une déclaration d'amour dans 'Friends' ! 

La télévision est toujours sur la bonne chaîne

De nouveau, les scénarios des films hollywoodiens n’ont tout simplement pas de temps à perdre. Un personnage n’a jamais à chercher une information bien longtemps : elle vient tout simplement à lui ! C’est ainsi qu’à coup sûr, lorsqu’il allume la télévision, c’est forcement la chaîne qu’il cherche qui va apparaître. Il s’agit souvent du journal télévisé, qui diffuse exactement au moment opportun l’actualité qui fera changer l’intrigue. Qu’il s’agisse d’une disparition, d’une explosion, d’un crime ou de tout autre événement marquant, vous pouvez être sûr que la télévision le diffusera lorsque ce sera utile pour la compréhension du spectateur. 

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top