Dua Lipa domine la cérémonie des Brit Awards aux accents féminins

Musique | La chanteuse londonienne Dua Lipa a raflé mardi soir deux titres dont celui du très convoité "meilleur album britannique" lors de la 41e édition des Brit Awards, qui a distingué presque uniquement des femmes dans les catégories mixtes et rendu un hommage vibrant aux soignants.

De Proximus

Partager cet article

La cérémonie, qui s'est déroulée au stade londonien de l'O2 Arena en présence de 4.000 personnes non-masquées mais testées -- soit le premier grand événement musical avec public au Royaume-Uni depuis la pandémie --, a été complètement dominée cette année par des artistes féminines. Avec son album "Future Nostalgia", Dua Lipa a coiffé sur le poteau les autres nommés, notamment la chanteuse soul Celeste, l'autrice-compositrice et poétesse Arlo Parks ainsi que le rappeur J Hus, seul homme en lice dans cette catégorie mixte.

Taylor Swift récompensée pour sa carrière
     
La Britannique de 25 ans, qui avait déjà remporté trois Brit Awards lors de précédentes éditions, est aussi repartie mardi soir avec le titre de meilleure chanteuse, après avoir ouvert la soirée drapée d'une robe Union Jack et coiffée comme feue la chanteuse Amy Winehouse.
     
Autre grande première inédite: la cérémonie a décerné à une femme le "global icon Brit Award", prix récompensant un artiste pour l'ensemble de sa carrière. C'est la chanteuse américaine Taylor Swift qui a reçu la prestigieuse récompense -déjà attribuée à Elton John ou David Bowie- en récompense de "sa carrière inégalée, sa musique et son influence qui ont résonné auprès de millions de personnes dans le monde entier", a indiqué l'organisation.
     
Dans les catégories purement masculines, le rappeur J Hus a été sacré "meilleur artiste britannique", un titre remporté pour son pendant international par le chanteur canadien The Weeknd.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top