Les exploitants de cinémas étaient plutôt heureux mardi après-midi à la suite de l'annonce du Comité de concertation que leurs salles seront autorisées à rouvrir leurs portes dès le 9 juin, moyennant des protocoles de ventilation. "Nous sommes soulagés de pouvoir enfin rouvrir après plus de 11 mois de fermeture cumulés", a réagi auprès de Belga Thierry Laermans, secrétaire général de la Fédération des cinémas de Belgique (FCB).
Les cinémas n'ont pu accueillir des spectateurs que lors d'une "pause de trois mois", pendant l'été, entre deux confinements imposés pour endiguer la propagation du coronavirus. Une fermeture qui a fortement pesé et qui prendra fin le 9 juin. "Nous sommes contents d'être avertis à temps, on espère que les détails des modalités seront aussi connus" suffisamment tôt, a déclaré M. Laermans. Il estime qu'il faudrait deux à trois semaines pour permettre aux exploitants de salles de cinéma, que son organisation représente, de se préparer. "Il faut constituer des stocks, recontacter le personnel et l'informer des nouvelles mesures...", illustre-t-il.

Selon les mesures annoncées par le Codeco, les salles de cinéma devraient pouvoir accueillir 200 personnes, limite fixée à tout événement intérieur, explique le secrétaire général de la FCB. "Beaucoup de salles n'arriveront pas à cette jauge car la distanciation physique limite de toute façon la capacité à 25 ou 30%."

Les exploitants estiment par ailleurs que la consommation de nourriture et de boissons devra aussi être autorisée dans les salles. "Il n'y a pas de raison que l'horeca puisse rouvrir à l'intérieur et qu'on ne puisse pas manger du pop-corn et boire dans les cinémas", prévient M. Laermans. Le port du masque sera toujours exigé dans les salles mais la Fédération considère qu'il devra être possible de l'enlever pour manger.

Du côté de la programmation, le secrétaire général de la FCB assure qu'il y aura "des films pour tous les goûts".