Le Lierse Kempenzonen se sépare de 20 (!) joueurs de son noyau A

D1B Pro League |
Le Lierse Kempenzonen a joué le dernière saison de D1B avec un groupe de joueurs qui était au départ prévu pour évoluer en Nationale 1, le plus haut niveau amateur.  Les Pallieters ont souffert et n'ont pris que 16 points en 28 rencontres. Ils doivent changer leur fusil d'épaule pour le prochain exercice.
 

De Tagtik

Partager cet article

La saison a été riche en enseignements pour Tom Van Imschoot et son staff. Ces dernières semaines, des joueurs plus expérimentés ont été transférés et 20 éléments du noyau A ont été invités à aller voir ailleurs.
 
Le club a fait savoir via ses canaux officiels qu'il ne comptait plus sur les joueurs suivants : Bob Straetman, Hannes Smolders, Emile Samyn, Mathieu Troonbeeckx, Toon Janssen, Simon Vermeiren, Jef Van Der Veken, Ayyoub Allach, Jellert van Landschoot, Yentl Van Genechten, Ben Santermans, Simon Van Geet, Younes Ben Hammou, Raf Meukens et Timo Cauwenberg.
 
D'autre part, des joueurs en prêt comme Jamal Aabbou, Sava Petrov, Fessou Placca, Hotman El Kababri ou Jo Gilis ont aussi été libérés et retournés à l'expéditeur.
 
Le point sur le noyau
 
Bernd Brughmans et Scott Bitsindou ont toujours un contrat en cours. Tibeau Swinnen, Joppe Vannuffelen, Pieter De Schrijver et Jarno De Smet ont été prolongés. Les 'locations de Jordy Gillekens et Brent Laes sont devenues des transferts définitifs. Yvan Yagan, Alex Maes, Joeri Poelmans, Thibaut Van Acker et Guillaume De Schryver ont apposé leur signature au bas d'un contrat qui leur était proposé par la direction lierroise.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top