Les play-offs 2, c’était aussi l’occasion de voir les dernières foulées sur nos pelouses d’un certain Steven Defour. Le médian devait prendre sa retraite en fin de saison. Ce jeudi, 16h, il devait d'ailleurs se déplacer avec Malines au Standard, là où sa légende s’est écrite, pour le meilleur et pour le pire. Mais une blessure au quadriceps a écourté sa fin de saison et a précipité sa retraite.
Pour les supporters du Standard, le nom de Steven Defour résonnera à jamais comme celui d’un traitre. Capitaine des Rouches entre 2007 et 2011, le Malinois a porté l’équipe vers deux titres consécutifs en 2008 et 2009. Soulier d’Or en 2007, il incarnait le renouveau liégeois. Mais en 2014, après une escapade de 3 ans au FC Porto, il signait au Sporting d’Anderlecht.
 
A Anderlecht, il n’a jamais véritablement retrouvé le niveau qui était le sien au Standard. Son retour à Sclessin, à l’époque, avait été marqué par un tifo géant le montrant décapité. Et pour ne rien arranger, le joueur avait écopé de deux cartons jaunes durant la rencontre, pour le plus grand plaisir des supporters liégeois.
 
Boucler la boucle
 
La suite de sa carrière l’a vu passer par la Premier League et Burnley durant deux ans avant un retour en Belgique, du côté de l’Antwerp. Miné par les blessures, Defour ne s’y est pas pleinement épanoui et sa carrière semblait tout doucement se terminer.
 
Mais le trentenaire a désiré mettre un terme à sa carrière de footballeur là où tout avait commencé pour lui, à Malines. Cette saison, il a eu du mal à se montrer régulier et son temps de jeu n’a pas vraiment décollé (781 minutes en 16 matchs de championnat), si ce n’est ces dernières semaines. Avec 6 titularisations consécutives, Steven Defour a su aider ses couleurs à accrocher les play-offs 2, repoussant ainsi la date butoir à laquelle il devait remiser définitivement les crampons.
 
Une qualification européenne en guise d'hommage
 
La relation d’amour-haine qui unit le Standard et Defour devait avoir droit à un ultime chapitre ce jeudi. Pour l’ancien capitaine, c'était la dernière fois qu’il aurait pu fouler la pelouse de Sclessin en tant que capitaine. Nul doute que dans sa tête, les souvenirs se seraient bousculés. D'autant plus que le public n'aurait pas été là pour le conspuer, ce qui lui aurait permis de faire la paix avec ce lieu.

Le joueur du KaVé ne jouera finalement pas un dernier mauvais tour à ses anciennes couleurs. Après avoir pris un énorme coup au moral après sa défaite 6-2 à la Côte, le Standard avait rectifié le tir à domicile contre La Gantoise. Steven Defour aurait pu replonger les Liégeois dans le doute mais il n'en sera rien. Malines, à seulement deux points de la première place d'Ostende, rendra-t-il hommage à son capitaine en obtenant une qualification européenne inespérée en fin de saison ?
 
Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.