Au bout d’une saison catastrophique, Schalke 04 n’a pas pu éviter la culbute en 2.Bundesliga. Une descente en deuxième division que le club n’avait plus connue depuis 30 ans. Mais comment les Königsblauen sont-ils tombés si bas ?
En Belgique, quand on pense à Schalke 04, les noms de Marc Wilmots, Emile Mpenza, Michaël Goosens, Nico Van Kerckhoven ou, plus récemment, Benito Raman viennent rapidement à l’esprit. En 1997, le club entrait dans la cour des grands en remportant la Coupe UEFA, l’ancêtre de l’Europa League. Mais aujourd’hui, tout cela est bien loin puisqu’en fin de saison, le club de Gelsenkirchen quittera la Bundesliga.
 
En deux saisons, le club cher à notre ancien sélectionneur national a totalement sombré, comme en atteste l’incroyable série de 30 matchs sans victoire entre janvier 2020 et janvier 2021. Une série noire qui, cette année, a plongé le club dans une profonde tourmente.
 
Valse des entraineurs

Symbole du mal-être qui anime le club et du manque de vision claire sur la manière de s’en sortir, la tournante des entraineurs enclenchée cette saison. Les Königsblauen ont usé 5 coachs cette saison ! Et aucun n’est parvenu à redresser la barre pour sauver le club.
 
Tout a débuté avec l’entraineur de la défunte saison, David Wagner. Remercié le 27 septembre, il a été remplacé par Manuel Baum. Mais au bout de 11 matchs, c’est la porte. Huub Stevens reprend l’équipe le temps de 2 matchs avant de céder sa place au Suisse Christian Gross. Lequel sera finalement viré pour offrir le poste à Dimitrios Grammozis.
 
Un manque de stabilité criant qui aura donc conduit le club vers la relégation. Une descente totalement méritée tant l’équipe n’a jamais su afficher un niveau valable pour s’en sortir.
 
Des erreurs en coulisses

La genèse de cette relégation remonte plus loin que cette seule saison. Lors de la saison 2018-2019, le directeur sportif Christian Heidel ne prolonge pas plusieurs cadres qui se retrouvent, dès lors, en fin de contrat en juin 2020. Le Bayern en a ainsi profité l’an dernier pour attirer gratuitement Alexander Nübel. Un transfert qui a déstabilisé le club sur le plan sportif mais aussi en coulisses.
 
La crise du covid et la tenue des matchs à huis clos ont ajouté une détresse financière au club qui a dû se résoudre à vendre plusieurs joueurs tout en se tournant vers des prêts ou des joueurs gratuits pour se renforcer. Une politique sportive désastreuse, au final. Et l’expérience de garçons comme Stambouli, Mustafi, Huntelaar ou Bentaleb n’aura pas été suffisante pour garder la tête hors de l’eau.
 
Ce mercredi 12 mai à 18h, l’équipe de Benito Raman, assurée d’être dernière, affrontera le Hertha Berlin de Dodi Lukabakio qui, lui, peut encore espérer se sauver. Il ne restera ensuite que 2 rencontres aux joueurs de Schalke pour faire leurs adieux à la Bundesliga.
 
Suivez la Bundesliga tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx, et notamment Schalke 04 – Hertha Berlin ce mercredi à 18 heures sur Eleven Sports 3.