Arrivé à Boston le dernier jour de la Trade Deadline, Evan Fournier tarde à apporter ce que les Celtics attendaient de lui en le recrutant. Pour sa défense, le Français ne joue toujours pas à 100%.

Après une finale de conférence est la saison dernière perdue face à Miami, on attendait beaucoup de cette nouvelle saison du côté de Boston. Souvent placée ces dernières années, la franchise espérait passer un cap cette saison. Aujourd’hui, à quelques semaines des playoffs, on est bien loin de cet état d’esprit chez les Celtics. 

La saison est assez décevante : le talentueux Jayson Tatum et sa bande sont incapables d’aligner de bonnes séries de résultats. En février, ils sont notamment restés sur 10 défaites en 15 matches. A la Trade Deadline, l’équipe dirigée par Brad Stevens a tenté de se renforcer en recrutant le Français Evan Fournier. Mais le pari n’est pas gagné pour le moment. 

Touché par le coronavirus

Pour l’arrière, débarqué d’Orlando, le défi est de taille en rejoignant un candidat au titre alors qu’il est dans la dernière année de son contrat. Mais le début d’aventure est difficile, à l’image de son premier match sous ses nouvelles couleurs : 33 minutes, 0 point avec un 0 sur 10 aux tirs. Aie. Mais le Français allait par la suite redresser la barre avant d’être stoppé dans son élan. 

En effet, il a été touché par le coronavirus et il a manqué pas mal de matches. Bien qu’il ait retrouvé les parquets fin avril, Vavane comme il est surnommé tarde à retrouver le rythme. Et pour cause, il ressent toujours les effets du Covid-19. "Je me suis senti vraiment bizarre, pour être honnête. J’avais l’impression d’avoir une commotion cérébrale. Je me sens un peu mieux, mais j’ai l’impression que tout va encore trop vite pour moi. Parfois, j’ai du mal à me concentrer et ma perception de la profondeur est assez mauvaise en ce moment" a t-il expliqué à ESPN. 

Playoffs en danger ? 

S’il n’y a pas de bon timing pour tomber malade, cela arrive quand même à la pire période pour le Français et les Celtics qui semblent toujours se chercher sur le terrain. "Le timing est juste regrettable. Les gens ne connaissent pas vraiment mon jeu ici. Pour la première fois de ma carrière, j’ai la chance de pouvoir faire un beau parcours en Playoffs. Finalement, au sein d’une grande équipe. Le fait d’avoir le COVID et de me sentir comme ça, c’est déchirant pour être honnête."

Au classement de la conférence est, les Verts sont retombés à la 7e place qui est synonyme de play-in tournament. Rien n'est encore fait pour le moment mais jouer sa saison sur un ou deux matches, ce n’est pas forcément l’idéal. Surtout si c’est pour tomber sur une équipe comme Washington qui est elle en pleine bourre en cette fin de saison. Espérons pour les Celtics qu’ils puissent se ressaisir tout en permettant à l’arrière français de s’épanouir avant de tester le marché dans quelques semaines, libre de tout contrat. 

Les Celtics affrontent ce dimanche Miami, deux équipes à la lutte pour éviter le play-in tournament. La rencontre sera à suivre ce dimanche à partir de 19h30 sur Eleven Sports 2, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx.

Le programme NBA du weekend :

Samedi 8 mai

  • Utah Jazz - Denver Nuggets: à partir de 4h sur Eleven Sports 2

Dimanche 9 mai : 

  • Denver Nuggets - Brooklyn Nets: à partir de 4h sur Eleven Sports 2
  • Boston Celtics - Miami Heat: à partir de 19h sur Eleven Sports 2
  • LA Clippers - New York Knicks: à partir de 21h30 sur Eleven Sports 2