Pour le député de la N-VA Bjorn Anseeuw, la proposition que le gouvernement fédéral fait aux partenaires sociaux expose les divisions au sein de l'équipe Vivaldi et pourrait coûter des milliers d'emplois.
L'accord concerne, entre autres, une prime corona de maximum 500 euros nets, via un chèque consommation, dans les secteurs et/ou entreprises qui ont bien performé pendant la crise. Le député fédéral note que le gouvernement n'a pas établi de critère pour déterminer quelles entreprises ont obtenu de bons résultats. "La patate chaude est renvoyée vers les différents secteurs où la pression sera désormais très forte pour que l'on paie à tout le monde une telle prime, même si la dernière année a été une année désastreuse pour de nombreuses entreprises", observe le nationaliste flamand.

Selon M. Anseeuw, avec cet accord, le gouvernement cède à la pression du PS et permet que les coûts salariaux augmentent à nouveau plus fortement en Belgique que dans les pays voisins, "ce qui nous coûtera des milliers d'emplois."