Cofidis mise avant tout sur les sprints pour remporter une victoire d'étape au Tour d'Italie qui s'élance samedi depuis Turin. Elia Vivani veut tenter de profiter des occasions pas si nombreuses offertes aux sprinters sur le Giro cette année. Les spécialistes en comptent six.
L'Italien pourra bénéficier de son train 100% italien avec Simone Consonni, Fabio Sabatini et Attilio Viviani, son frère, a annoncé l'équipe française du WorldTour alors que "les jeunes talents français Victor Lafay et Rémy Rochas n'auront aucun complexe à se mêler à la bagarre et emmagasineront de l'expérience dès que la route s'élèvera aux côtés des expérimentés Nicolas Edet et Natnael Berhane".

L'ex-champion d'Europe, 32 ans, voudrait ajouter une 80e victoire à son palmarès et une 6e au Giro, lui qui avait brisé le silence en remportant la classique Cholet-Pays de Loire, près de deux ans après son dernier succès.

"Malgré une chute en Belgique au Grand Prix de l'Escaut le 7 avril qui l'avait éloigné du circuit, il a pu reprendre au Tour de Romandie la semaine dernière pour peaufiner sa préparation", en vue de ce Tour d'Italie qu'il disputera pour la 8e fois. Il y a avait remporté le maillot par points en 2018.