Bertrand Baguette (Honda) a remporté mardi les 500km de Fuji, deuxième manche du championnat japonais SuperGT.
Cette deuxième course de la saison ne s'annonçait pourtant pas sous les meilleurs auspices pour Bertrand Baguette et son équipier japonais Koudai Tsukakoshi, qui avait signé le 11e temps des qualifications.

Chargé du premier relais, Baguette ne parvenait pas, dans un premier temps, à progresser au classement. Mais en anticipant le premier arrêt aux stands, Baguette a bénéficié d'une neutralisation au moment de son arrêt car la réglementation du SuperGT interdit l'entrée aux stands quand la course est neutralisée. Les autres concurrents ont donc dû faire leur arrêt sous régime de drapeau vert, ce qui a permis au pilote belge de prendre la tête.

Une première place qu'il a gardé jusqu'au 69e des 110 tours, moment où il a cédé le relais à Tsukakoshi. Un problème lors de l'arrêt a néanmoins fait perdre l'avantage de 10 secondes sur la deuxième place.

Si Tsukakoshi est reparti en tête, il n'a pas su résister à deux autres concurrents et occupait la 3e place. Mais l'abandon de la Toyota en 2e place et la pénalité de la Honda de tête lui ont permis de reprendre la tête ! Sous pression constante dans les dix derniers tours, il est néanmoins parvenu à résister à la Toyota des japonais Kenta Yamashita/Kazuya Oshima pour s'imposer.

Après avoir terminé cinquième de la première course, cette victoire permet au duo Tsukakoshi/Baguette de prendre la deuxième place au classement avec 26 points contre 35 aux leaders, Yamashita et Oshima.

La prochaine course aura lieu à Suzuka, le 30 mai.