Le Standard et La Gantoise ont commencé les "Europe play-offs" sur une fausse note. Les Rouches se sont lourdement inclinés (6-2) à Ostende, tandis que les Buffalos n’ont pu mieux faire qu’un partage (2-2) contre Malines. Samedi (18h30), le Standard accueille Gand dans un match capital pour les deux équipes.
Il y a quelques semaines, en fin de phase classique, le Standard s’imposait 2-1 contre les Buffalos. A l’époque, les Liégeois attendaient avec impatience la finale de la Coupe de Belgique contre Genk. Mais le trophée est passé sous le nez des Rouches après une courte défaite (2-1) contre les Limbourgeois. Un revers qui a manifestement laissé des traces dans les têtes liégeoises, puisque les troupes de Mbaye Leye ont été balayées contre le KV Ostende la semaine dernière.

Deux équipes irrégulières

Si elle s’en est mieux tirée, La Gantoise a elle aussi montré trop peu de grinta contre Malines. Menés 0-2, les Buffalos ont toutefois réussi à accrocher le match nul. Hein Vanhaezebrouck et son homologue liégeois ne peuvent que constater l’irrégularité de leur équipe.

Il arrive en effet que le Standard réalise une grosse prestation pour ensuite retomber dans ses travers. C'est également le cas de Gand. Les Buffalos ont convaincu contre Charleroi (4-0) puis contre Zulte Waregem (2-7), mais ont montré un tout autre visage contre le Kavé. Cette inconstance est le principal problème des deux clubs.

Une saison à oublier

Le Standard et Gand nourrissaient pourtant de grandes ambitions pour cette saison, avant de déchanter et de louper le train des play-offs 1. La direction gantoise a remercié Jess Thorup, Laszlo Bölöni et Wim De Decker avant de rappeler Hein Vanhaezebrouck. Mais ce dernier n’a pas encore réussi à redresser complètement la barre, ce qui semble indiquer que ses prédécesseurs n'étaient pas les seuls à blâmer. Le club manque d'équilibre et de qualité dans son noyau. En 47 matchs cette saison, les Buffalos n’en ont remporté que 17. Ils ont perdu à 22 reprises et fait 8 fois match nul. Vanhaezebrouck a coaché 25 de ces rencontres, dont 11 se sont soldées par une victoire, 7 par une défaite et 7 par un match nul.

Leye, de son côté, a succédé à Philippe Montanier en cours de saison. Le Standard a disputé 49 matchs, pour 21 victoires, 16 défaites et 12 partages. Sur le banc à 21 reprises, le coach sénégalais a lui aussi gagné 11 fois, perdu 6 fois et fait match nul 4 fois.

Pour les deux entraîneurs, ce sera tout ou rien ce samedi: le perdant pourra faire une croix sur une saison désastreuse sans qualification européenne.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans l'option All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.