La véritable histoire derrière le film ‘Wonder’

Derrière le film ‘Wonder’ et le livre dont il est adapté se cache une rencontre entre l’auteure et une petite fille atteinte d’une grave déformation.

'Wonder' est l’adaptation du roman de R.J. Palacio paru en 2013 et qui s’est écoulé à plus de 5 millions d’exemplaires. Le syndrome de Treacher-Collins dont souffre August dans ce film engendre une malformation des os du visage qui peut entraîner une déformation totale de la figure et engendrer des problèmes respiratoires et/ou visuels importants. Le film comme le livre font passer un message sur la tolérance et sur le pouvoir de la gentillesse.

L’idée d’écrire l’histoire d’August est venue à l’auteure il y a une dizaine d’années : "J'étais devant un magasin de glaces avec mes deux fils et mon fils cadet, qui n'avait que 3 ans à l'époque, a vu une petite fille qui avait une différence cranio-faciale très importante. Dans ma hâte de la protéger pour qu'elle ne voie pas sa réponse ou sa réaction à son visage, j’ai fait partir très vite mes fils. Par la suite, j'ai commencé à réfléchir... ce que j'aurais dû faire, bien sûr, c'est me tourner vers la petite fille et peut-être entamer une conversation et lui montrer par l'exemple qu'il n'y avait vraiment pas de quoi avoir peur. Cela m'a fait réfléchir à ce que cela doit être d'affronter chaque jour un monde qui ne sait pas vraiment comment vous affronter en retour".

R.J. Palacio s'est mise le jour même à écrire l'histoire d'Auggie Pullman, un garçon présentant des différences faciales dues à une maladie génétique rare, qui entre à l'école après des années d'enseignement à domicile. Alors qu'il se fait des amis, qu'il doit faire face à des brimades et qu'il passe à travers les épreuves de la cinquième primaire, Palacio change de narrateur pour montrer les perspectives d'Auggie, de ses camarades de classe, de sa grande sœur et d'autres personnages, offrant ainsi un regard sympathique sur le monde intérieur des préadolescents et des adolescents.

Source d'inspiration

Cette histoire a d'ailleurs aidé des parents et des enfants dans la même situation. C'est le cas de Nathaniel Newman, un enfant né avec le syndrome de Treacher-Collins. Au cours de la première année de sa vie, Nathaniel a dû subir plus de dix opérations chirurgicales en raison des malformations de son visage. Ainsi, à l'automne 2015, alors que Nathaniel était sur le point d'assister à son premier jour de sixième année à la B.D. Billinghurst Middle School de Reno, dans le Nevada, ses parents Magda et Russel Newman avaient un plan pour faciliter sa transition en s'inspirant de 'Wonder'. Russel et Nathaniel se sont assis et ont écrit une lettre: "Mon nom est Nathaniel Newman, et j'ai 12 ans. Je suis différent. Je ne veux pas que tu sois surpris quand nous nous rencontrerons. J'ai trois chiens. J'aime beaucoup 'Pokémon', ainsi que 'Star Wars'. Je veux juste que tu me traites comme tout le monde". La lettre comprenait une photo de Nathaniel, ainsi qu'une référence au livre 'Wonder', très populaire dans l'enseignement anglo-saxon: "Hey, tu as peut-être lu 'Wonder', eh bien, je suis un enfant tout comme Auggie Pullman".

Si la scolarité de Nathaniel était très difficile, la popularité de 'Wonder' a permis de mettre en lumière les différences faciales. "Les gens sont devenus plus compréhensifs. Maintenant, à l'école, je suis traité comme tout le monde. Les gens sont vraiment gentils", expliquait Nathaniel l'année passée.

Le film 'Wonder' est à découvrir dans le catalogue Proximus VOD. Vers le catalogue Proximus VOD ? Appuyez sur le bouton "On demand" ou "Shop" de votre télécommande, ou accédez directement au catalogue Proximus VOD ici !

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top